Lire, c’est un peu refuser de mourir (et mourir c’est complètement arrêter de lire)

Notre président adoré se soucie de nous. Il craint que le confinement imposé aux Français qui ne servent à rien leur soit pesant voire insupportable.

Alors Pépère s’est creusé la tête.

« Que vais-je bien pouvoir annoncer à ce peuple quasi analphabète afin qu’il ne décide pas de descendre dans la rue pour bouter le feu aux automobiles et autres containers à déchets ménagers ? Restez chez vous… Ok, mais tous n’habitent pas l’Elysée et ne bénéficient pas d’un parc privé de dix hectares pour se dégourdir les jambes. Je crains même que quelques- uns n’aient pas une piscine à disposition. Crotte, que dire ? Tiens, je n’ai pas eu de chouquettes au petit déjeuner, il va falloir que je morigène Consuela, c’est inacceptable d’autant que le majordome à affirmer à Brigitte que les imprimantes de la maison avaient toutes été dûment révisées afin que chacun puisse imprimer les attestations de sortie exigées par Castaldi, non Castafiore… Saperlipopette, comment s’appelle-t-il le fusible de l’intérieur déjà ? Castaner ! C’est cela ! Castaner d’acier comme l’appelle Truc du budget, à moins que ce soit Machin de l’éducation nationale. Jamais je ne réussirai à retenir tous ces noms issus de la plèbe. Sauf l’autre là, Doudou Philou. Purée, heureusement que je l’ai lui. Je l’envoie en première ligne ramasser les tomates pourries contre la promesse de le libérer en septembre pour qu’il retourne au Havre s’occuper des harengs et de son PLU. Bon sang de bois, l’absence de chouquettes risque de me mettre de méchante humeur. Les chouquettes me sont ce que les madeleines étaient à Proust… Proust, bon sang, mais c’est bien sûr ! Je sais ce que je vais leur dire à  mes chers sujets. Youpi tralalère ! Je vais les exhorter à lire. Quoi de mieux pour unir une famille parfois obligée de cohabiter dans moins de deux-cents mètres carrés ! Je suis trop fort ! Lisez peuple de France, lisez, il en restera toujours quelque chose. Dois-je les orienter vers des lectures éducatives accessibles au commun des mortels ? Je pense que leur proposer Tocqueville ou Montesquieu constituerait un bon début. Simple, parfois un peu simpliste, mais tant pis. Ensuite, je pourrais les orienter vers Rousseau, non trop populaire, ou alors Kierkegaard, Comte-Sponville, Locke (dans le texte bien entendu). Mais non, je ne dois pas me montrer trop directif. Je suis certain que chacun saura explorer les rayons de sa bibliothèque afin d’y puiser un trésor oublié. Il doit bien rester quelques chenapans qui n’ont pas encore lu Les Mémoires d’outre-tombe. Allez hop hop au boulot.

Consuelaaaaaa ! Mes chouquettes !

Vous me connaissez, je suis discipliné. J’ai écouté les conseils du président et ai pioché un livre au hasard dans la bibliothèque familiale. C’était samedi dernier. Je viens de finir de déchiffrer le nom de l’auteur, j’entame le titre demain.

A monsieur Nauleau qui, à l’instar de monsieur Macron, encourage les Français à se saisir d’un livre afin d’occuper ces longues heures de confinement (monsieur Nauleau conseille de lire, vous savez ces bouquins pour lesquels on ne trouve jamais le temps, Proust, par exemple), à monsieur Nauleau je dis, tékon tiens !

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s