Chewing-gum à la chloroquine

J’ai été à deux doigts de faire des études de médecine. Maintenant, je regrette.

Bon, ok, c’était au minimum les doigts de E.T. et il y en avait plutôt trois ou quatre. Mais je regrette tout de même car j’aurais un peu mieux compris tout le zinzin actuel.

La chloroquine. Je me demande si dans l’histoire, il a déjà été question, à ce point, du nom d’un médicament. Une chose est certaine, si  jamais il s’avère que c’est le fameux remède miracle, les laboratoires producteurs de la molécule n’auront pas besoin de se ruiner pour faire de la publicité.

Il est de notoriété publique que le lobby pharmaceutique est l’un des deux ou trois lobbies les plus puissants du monde. En outre ces gens ne sont pas connus pour développer une philanthropie exacerbée. Ils savent parfaitement que, tôt ou tard, ils toucheront le pactole en commercialisant la chloroquine ou tout autres molécules à grande échelle. Reste à savoir si, à l’instar de certains traitements contre le sida par exemple, ils auront l’indécence de pratiquer des tarifs prohibitifs qui excluront de fait la moitié de la population mondiale et creuseront au tracto-pelle le trou de la sécurité sociale.

Je ne sais pas quand nous sortirons de cette crise, mais je redoute que des milliardaires sans scrupules jouent avec nos vies afin de faire grimper les actions de leurs groupes.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s