Et le diable hurla de joie (2)

(ce titre est un hommage au plus grand auteur de BD de tous les temps, Hermann)

L’homme de couleur

Quand je suis né , j’étais noir
Quand j’ai grandi, j’étais noir
Quand j’ai peur, je suis noir
Quand je vais au soleil, je suis noir
Quand je suis malade, je suis noir.

Tandis que toi, « homme blanc »,
Quand tu es né, tu étais rose
Quand tu as grandi, tu es devenu blanc
Quand tu vas au soleil, tu deviens rouge
Quand tu as froid, tu deviens bleu
Quand tu as peur, tu deviens vert
Quand tu es malade, tu deviens jaune
Et après ça, tu as le toupet de m’appeler « homme de couleur »!

LEOPOLD SEDAR SENGHOR

Ce texte me touche. Je ne suis pas certain que ce soit ce que Senghor a écrit de meilleur (il paraît d’ailleurs que ce texte lui est attribué à tort) mais ces quelques lignes en disent beaucoup sur l’absurdité du racisme.

Je ne comprends pas le racisme. La xénophobie, à la rigueur, et encore… Avoir peur de son voisin, c’est humain, le haïr à cause de sa couleur de peau relève de la bêtise et surtout de l’ignorance.

J’ai un peu de mal à suivre les découvertes successives des anthropologues, mais il me semble que le berceau de l’humanité a été situé en Afrique puis en Mésopotamie, en aucun cas à Joinville-le-Pont ou à Washington D.C., sauf erreur. Donc, sans bénéficier de connaissances encyclopédiques, je suppute que mes ancêtres, et par voie de conséquence, les vôtres, possédaient une peau brune, voire très brune. Je regrette d’ailleurs que les gênes aient autant souffert au cours des millénaires. Dans le cas contraire, je pourrais m’exposer au soleil sans ressembler à un rosbif saignant.

J’ai lu quelque part qu’il était possible pour un couple 100% blanc d’engendrer un enfant à la peau noire, sans que madame ait fauté avec Denzel Washington. Je ne voudrais pas court-circuiter les instances scientifiques mais il me semble que l’on pourrait considérer une telle naissance comme la preuve que TOUS les êtres humains proviennent de la même souche. Même monsieur Le Pen a du sang noir ou arabe, et pas que sur son pare-chocs. Alors, les racistes suprémacistes, quelle que soit la couleur de votre épiderme, oubliez vos haines imbéciles et combattez pour des causes réelles (pan dans les dents ; z’avez vu comment je règle les problèmes ? Ce n’est pas si difficile nom d’une pipe).

Allez, sur ma lancée. Un petit souci lexical me titille les neurones depuis belle burette (comme dirait Lulu le mécano d’un excellent roman que je vous conseille, « Dossiers froids, une enquête d’Isidore Lune » écrit par Louis Auguste et disponible chez Amazon à un prix raisonnable). Le mot en question est « antisémite ». Alors, messieurs dames les modérateurs, lisez bien ce qui suit avant de me bloquer pour propos diffamatoires ou appel à la haine raciale (ce qui serait un comble). Le mot « sémite » désigne un groupe de personnes appartenant à une ethnie originaire d’Asie occidentale. L’Hébreu et l’Arabe sont des langues sémites ou sémitiques. J’en déduis, un peu naïvement sans doute, que les Juifs ET les Arabes sont des sémites. Donc un Arabe ne peut tout simplement pas être antisémite à moins d’être suicidaire. Je rappelle au passage que tous les Arabes ne sont pas Musulmans, certains sont Chrétiens, d’autres Juifs, d’autres encore athées.

Voilà des propos qui ne révolutionneront pas notre petite planète en fin de vie (je rappelle mon article le plus important intitulé « 2600 »), mais ça fait du bien de l’écrire.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29 (alias Louis Auguste, soyons honnête)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s