Tirez-la

Connaissez-vous Henri Tachan ?

C’est un chanteur contestataire qui a eu son heure de gloire dans les années 70. L’un de ses « tubes » s’appelle sobrement « La chasse ».

La chasse c’est la guéguerre permise aux hommes en temps de paix…

Pour être honnête, je ne suis pas un anti-chasse radical. Je ne chasse pas mais je considère qu’une chasse réglementée et raisonnable permet de réguler certaines populations animales. Entendons-nous bien, les animaux n’ont pas attendu les êtres humains pour s’auto-réguler. Cependant, vu que nous sommes l’espèce dominante, notre espace vital nécessite un certain nettoyage afin que les lapins ne pullulent pas et que les sangliers ne dévastent pas les cultures. Je ne suis pas entièrement convaincu par ce que j’écris, mais bon.

Ce qui me révolte, c’est que l’on puisse permettre à des alcooliques, des tarés, des chauves, des crétins congénitaux, des socialistes, des débiles profonds, des blondes, des hommes qui boutonnent leur chemise jusqu’en haut, des assureurs, des décérébrés, des fils à papa de porter une arme létale (pléonasme ?).

Voici un peu plus d’un mois, un réseau social affichant en logo un petit oiseau bleu m’excluait sans préavis. Je vous en ai déjà parlé, mais j’avoue que cette décision péremptoire m’irrite encore un peu le fondement. Dans le message qui m’a valu l’exil numérique, j’ironisais sur la sentence prononcée par un tribunal contre un homme ayant assassiné une vieille dame qui taillait ses rosiers, car il l’avait confondue avec un chevreuil. Un an de prison avec sursis. Même pas de bijou à la cheville. Je ne connais pas le profil de l’homme en question, mais j’estime qu’une condamnation de la sorte est une honte,  et un sauf-conduit.

Voilà quelques années, la chatte de ma sœur (oh, ça va les ricanements, bande de gamins !) fut abattue par un chasseur qui estimait que les chats nuisaient à la population des lapins. De la concurrence déloyale en quelque sorte. Je suppose que les habitués de safaris africains tuent les lions parce qu’ils osent se nourrir de gazelles.

Les accidents de chasse sont légion. A la limite, un chasseur qui en descend un autre, c’est dommage, mais pas de quoi en faire une thèse non plus. En revanche les plombs perdus qui mouchètent l’aile de votre véhicule parce que vous avez eu l’audace de vous promener dans la riante campagne française un jeudi après-midi, là je m’insurge.

Un petit jeu, un peu dangereux je vous l’accorde (comme disait le marchand de pianos), me met en joie. Vous avez sans doute déjà remarqué près de chez vous des panneaux de signalisation routière barrant l’accès de certaines départementales afin de ne pas courir le risque de se faire truffer l’oignon de chevrotine. Lorsqu’il m’arrive de devoir faire un détour pour laisser tranquilles les guerriers de la paix, je m’offre ce plaisir, certes puéril,  et sans doute inefficace, mais ô combien jouissif, de klaxonner tout mon saoul afin de prévenir Pan-Pan et ses copains de garer leurs miches.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s