Top 50

L’une des questions les plus importantes qui hantent les cerveaux des êtres qui errent dans le labyrinthe de la vie terrestre est : Quelle est la plus belle chanson de tous les temps ?

La réponse est ardue car elle dépend de tout un tas d’éléments divers et variés : l’âge, le sexe, les origines, la sensibilité etc.

Au sein d’une même famille, les goûts peuvent énormément diverger. Tenez, je vais prendre un exemple au hasard, ma propre famille.

Pour ma grand-mère, il n’y a pas de débat, la plus belle chanson du monde est « Thundertruck » d’AC/DC avec une petite préférence pour la version de Jean Sablon.

Mon grand-père est un indécrottable nostalgique de ses années de légion étrangère, c’est pourquoi il chérit tout particulièrement « Tiens voilà du boudin ».

Le regard mélancolique de mon père s’égare souvent dans ces jeunes années quand il arpentait le Vercors à la recherche de ces messieurs dames rétifs à l’autorité de l’occupant teuton, il entonnait alors de sa voix de stentor le tube de l’époque, « Maréchal nous voilà ».

Ma mère ne connait qu’une chanson et elle se moque ouvertement de tous ceux qui n’ont jamais entendu ce slow sirupeux que les Platters répètent depuis les années soixante « Only you ».

Ma sœur, à 57 ans, est restée bloquée sur les boys bands ; la semaine prochaine elle écoutera « Partir un jour » pour la millionième fois.

Mon frère porte un jogging blanc et un collier de chien. Il ne jure que par le rap et se complaît à écouter d’obscurs formations east coast que personne ne connait. Par pudeur, je ne vous infligerai pas le titre qu’il écoute en boucle dans son walkman car la cassette est coincée.

Quant à moi, je suis éclectique et indécis. Chaque jour, un air nouveau me trotte dans la tête et je ne saurais vous dire si la plus belle chanson du monde est « November rain », « Big country », « Porque te vas », « Viens », « Le sirop de la rue », « Brothers in arms », « Tirlipimpon sur le chihuahua », « Black velvet », « Vladimir et Smyrna », « Gangsta paradise », « Victory of love », « Ma keen down » ou « Vado via ». C’est volontairement que je n’ai pas indiqué les interprètes, afin que vous puissiez occuper cette journée pluvieuse en maltraitant votre moteur de recherches.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s