Hocus Potus

Je ne sais pas vous, mais moi, parfois, je me demande.

Je me demande qui dirige le monde. La plupart des géopoliticiens avertis vous affirmeront que les U.S.A. sont le pays dominant autant économiquement que militairement. Par conséquent il n’est pas faux de dire que le Potus (Président of the united states) est l’homme le plus puissant de notre planète, donc celui qui dirige le monde. En réalité, c’est complètement faux.

Pour comprendre cette affirmation péremptoire, il faut se plonger dans l’histoire du pays qui n’a toujours pas de nom. Après la guerre du Viêt-Nam, qui rappelons n’était rien d’autre qu’un concours de bites entre les Etasuniens et les Chinois, au détriment d’une population qui au fond n’avait pas demandé grand chose d’autre que de vivre décemment, après ce massacre donc, les U.S.A. se trouvent sans président dans la mesure où Nixon, va-t-en-guerre bien comme il faut, commet une énorme boulette qui l’oblige à démissionner. En attendant de nouvelles élections arrangées, Gérald Ford assure l’intérim. Et le monde change de visage. Les vrais décideurs étasuniens (je vais y revenir) ont une révélation. Ford est un patapouf bien sympathique mais totalement incompétent et vraisemblablement incapable de placer la Norvège sur une carte. Voilà la solution se disent les décideurs, installer sur le trône de la planète un parfait imbécile qu’il sera aisé de manipuler, l’air de rien. Certains d’entre vous se souviennent sans doute que dans les années 70, 80 et 90, il n’était pas rare d’entendre que le Potus n’était qu’une marionnette dont les fils étaient actionnés par les vrais détenteurs du pouvoir. Alors, qui sont-ils ceux-là, les décideurs ? Ce n’est pas très compliqué. Il s’agit des magnats détenteurs des principaux sièges aux conseils d’administration des principales entreprises étasuniennes. Les fameux lobbies. Beaucoup de gens pensent que les lobbies n’existent pas, que l’utilisation de ce mot relève de la théorie du complot. Pas du tout. C’est même quelque chose de parfaitement objectif. Trois lobbies se partagent la plus grosse part du gâteau aux states. Le pétrole, la chimie et les armes. L’automobile n’est qu’une chiure de mouche comparée à ces trois-là, à tel point que l’effondrement de la production automobile à Detroit n’a pas empêché le riche étasunien de dormir sur son matelas de dollars. Si Exxon et Shell ne trustent plus les premières places des multinationales mondiales, elles demeurent, aux U.S.A., des valeurs plus que sûres, comme toutes les entreprises chimiques et pharmaceutiques, et comme l’industrie des armes soutenue par la très puissante NRA (National Rifle Association). Les dirigeants de ces entreprises, essentiellement des WASP, décident plus ou moins ouvertement de la personne qui sera élue Potus. Et donc, ils se sont dit qu’il serait plus simple de manipuler un crétin incompétent qu’un Kennedy ou un Eisenhower en puissance. Le premier de la liste fut un ancien vendeur de cacahuètes, puis vint un acteur hollywoodien de série B, puis un vieux trognon à moitié gaga, puis un obsédé de la teub, puis le fils du vieux gaga qui n’avait pas la lumière à tous les étages, puis Obama (de temps en temps il faut contenter le peuple pour ne pas que les soulèvements, inévitables mais maîtrisés, nuisent au Dow Jones), puis last but not least, un milliardaire présentateur de téléréalité.

Je ne sais pas qui a fait assassiner JFK, mais la théorie la plus vraisemblable penche du côté de la CIA aux ordres de l’industrie de l’armement qui ne voyait pas d’un bon œil que l’armée étasunienne se retire du Viêt-Nam car il leur restait quelques litres de napalm et des bombes à fragmentations à fourguer.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

4 commentaires sur “Hocus Potus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s