Gégé de Châteauroux

Je ne sais pas vous, mais moi, parfois, je me demande.

Je me demande si Gérard Depardieu est un génie ou un imposteur. Entendons-nous bien, de manière générale, je considère que le métier de comédien n’est rien d’autre qu’une manière bien aimable de (bien) gagner sa vie en faisant l’andouille. Le seul truc que j’accorde aux acteurs, c’est la capacité à apprendre des tartines de textes souvent écrits avec les pieds, comme le théâtre de Molière ou celui de Marc Camoletti. Remarquez, Gégé avait trouvé la parade, vu qu’il jouait équipé d’une oreillette (dans Love letters, je crois).

Donc, Gérard, comme tant d’autres, est soit génial soit très malin. Pour tout dire, je ne me posais pas la question dans les vingt-cinq premières années de sa carrière. Ses prestations dans « 1900 », « Cyrano de Bergerac », « Le retour de Martin Guerre » (à noter que ce film devait, à l’origine se nommer « L’affaire du gueux », mais les producteurs refusèrent le titre car il ressemblait trop au succès de Jean-Jacques Annaud « La guerre du feu ») ou « Jean de Florette » sont remarquables. Puis l’âge, le vin, Carole Bouquet et la lassitude aidant, pépère s’est un peu fourvoyé dans des films dont je tairai les titres par pure charité laïque.

Vous trouvez peut-être que j’ai la dent un peu dure. J’aurais pu dénigrer Gérard Lanvin qui est beau (selon ma belle-mère) mais qui joue moins bien que mon radiateur à bain d’huile, ou Sabine Eczéma parce que je ne la supporte pas. Mais Gégé, c’est notre patrimoine comme la Tour Eiffel, le camembert et les ouvrages de Gérard de Villiers. Enfin, quand je dis notre patrimoine, je devrais dire le patrimoine russe puisqu’il a choisi une nouvelle nationalité voici peu. Peu importe tovaritch, ya tibia lioubliou (revoyez le sublime « La grande évasion », pour la traduction). Dans le dictionnaire, l’article « démesure » est illustré par une photo de Gégé. Depuis quelques années, son travail est éclipsé par ses frasques. Tout le monde et n’importe qui y va de son commentaire plus ou moins désobligeant. Que je sache, il n’a jamais tué personne (il est accusé de viol par une comédienne, mais l’affaire est en cours, donc je ne me prononce pas). Franchement, il me fait rire. Si vous n’avez jamais vu l’émission de télé dans laquelle il fait un tour du monde de la cuisine, cherchez un peu sur Votretube, cela vaut le détour. Par moments, on dirait un remake de « La grande bouffe » en plus trash. Visionnez aussi ses apparitions dans « Groland », c’est savoureux d’outrance.

Bon, comme souvent, j’ai perdu le fil. Alors, génie ou imposteur ? Je propose « imposnie » parce que « géniteur » n’existe pas. J’adore les néologismes quand ils sont de mon cru.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

Un commentaire sur “Gégé de Châteauroux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s