Une saison en enfer

Tu sais

Je n’ai jamais été aussi cafardeux que ce matin-là

Je marchais sur une plage plongée dans le brouillard

C’était l’automne

Un automne où il faisait mauvais

Une saison qui n’existe que dans le nord du Finistère

Ici on l’appelle l’été de merde

Avec ma doudoune

Je ressemblais à une sculpture de Botero

Et je me souviens

Je me souviens très bien de ce que je me suis dit ce matin-là

Il y a une seconde, une minute, à peine une heure

JE ME CASSE BORDEL !

Je suis comme tous les gens sensés, les discussions autour de la météo me broutent les steaks. Mais là ! Là… Je passe quelques jours sur la côte, et je n’ai pas vu le soleil depuis que je suis arrivé. Nuages, pluie, brouillard, voilà le programme. Donc, je dégage. Je laisse les merveilleux paysages littoraux aux escargots et aux retraités. Je reviendrai dans un mois, ne me demandez pas pourquoi.

En attendant, je vais retourner dans mon jardin, ratisser les feuilles, couper les branches, tondre le gazon (enfin, l’herbe), faire des allers-retours à la déchetterie, tailler les haies, regarder mes arbres pousser. Et, accessoirement, écrire un peu. Car, oui car, il se peut que… Mais, je ne peux vous en dire plus pour le moment, cher lectorat attentif.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s