Vive(nt) les déchets libres !

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, une petite nouvelle embellit ma journée.

Les déchèteries (ou déchetteries, il semble que les deux soient valables) sont ouvertes. Le seul fait de l’écrire m’émeut au plus haut point. Je vais pouvoir scier, tronçonner, élaguer, défricher, tondre, ébrancher, désherber. Je vais pouvoir aiguiser mes sécateurs (j’en possède toute une collection), me battre avec cette saloperie de chaîne de tronçonneuse qui passe son temps à quitter l’emplacement prévu pour, filer des coups de pied à ma tondeuse qui connu la guerre du Golfe. Le bonheur !

Sauf, car il y a toujours un sauf, que sous nos latitudes, le mois de novembre n’est pas le plus propice au jardinage. Peu importe. Je braverai la pluie, la grêle, la bruine, la brume, les sauterelles, les torrents de sang, et toutes les autres plaies qui s’abattent sur notre magnifique région. J’ai à ma disposition toute une panoplie de vêtements chauds et imperméables pour préserver mon corps de rêve des méfaits de la météorologie bretonne.

Mais, me direz-vous car vous suivez hors d’haleine ce récit sans intérêt, mais, et l’attestation ? J’ai appelé la mairie de ma commune qui m’a signifié qu’il fallait cocher « Convocation judiciaire et administrative et pour se rendre dans un service public ». Sans blaguer. Je ne vous cache pas que ça me fout un peu les pétoches mais je suis prêt à surmonter mes craintes ancestrales pour pouvoir humer cette odeur unique de déchets verts en décomposition.

A une époque j’allais tellement souvent à la déchetterie que le préposé m’appelait par mon prénom et que j’avais envisagé d’y louer un petit cabanon pour y passer les douces soirées d’été. Hélas, l’administration est inflexible sur les heures de fermeture, et je ne pus mener à bien mon projet locatif.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

19 commentaires sur “Vive(nt) les déchets libres !

    1. J’ai eu bossé dans une déchèterie, dans ma jeunesse (j’ai eu été jeune, en effet, mais il y a longtemps). J’avais trouvé ça sympa. Surtout quand les épouses profitaient de l’absence du mari pendant quelques jours pour faire de la place dans le garage. C’est fou le nombre de chose en hyper bon état que j’ai pu récupérer. Il y en a qui ont dû se faire appeler Arthur (ou Arthurette), au retour du chef de famille.
      Théoriquement, nous n’avions pas le droit d’aider les « clients » (une question d’assurance, paraissait-il). Mais quand je voyais arriver une femme, je disais: ne vous embêtez pas, je m’occupe de tout. Après toutes ces décennies, j’ai encore quelques trucs qui me servent de temps en temps.

      Aimé par 1 personne

      1. 😀
        Le garage… la cave… le stock des « ça peut servir un jour » et quand on veut acheter un truc au rayon bricolage : »N’achète pas, il doit m’en rester quelque part ! » et quand on trouve (si on trouve !)c’est un truc qui a 10 ans d’âge, qui est rongé par le temps, séché, durci, plus utilisable à force d’avoir attendu, etc.
        Bref : toutes les vies se ressemblent, c’est la manière d’aborder les tics et les tocs qui diffère ! 😉

        J’aime

      1. Et puis il y a du bruit dans les déchetteries ! Dans les containers à verre c ´est l’enfer, dans les broyeuses de métaux c’est pire qu’une fanfare belge un jour de carnaval… non merci pour ta déchetterie, je préfère le calme d’une nuit sans lune un soir de couvre feu dans un village perdu de l’Utah.

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s