T’as voulu voir Vesoul

Le roman idéal pour votre été, qui se lit aussi en hiver.

 

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Je me demande si cette histoire de Vesoul est un fake ou non. Je ne vous cache pas que s’il s’agit de la vérité, je m’auto-déchois de la nationalité française pour, pourquoi pas, formuler un appel à l’asile politique à la Savoie (je connais quelqu’un par là-bas qui pourrait appuyer ma requête).

Petit rappel des faits. Une septuagénaire est contrôlée par la police afin de vérifier son attestation dérogatoire de sortie journalière. Il s’avère que la dame s’est trompée sur la date. Crac dedans, 135 euros. Quoi de plus banal de nos jours, me direz-vous. Certes. Sauf que cette femme souffre de la maladie d’Alzheimer et qu’elle s’est trompée sur la date ! La date bordel ! Une fois sur deux, moi-même, je me trompe de date parce que je ne sais jamais quel jour nous sommes.

Mais WTF !

Quel policier, ou gendarme, je n’en sais rien, peut être assez idiot pour aligner une pauvre dame malade qui a fait l’effort de rédiger une attestation alors que sa pathologie devrait l’exempter de cette stupide démarche. Bon, admettons que les forces de l’ordre soient dépassées par les événements (n’empêche que j’imagine bien Jean-Paul se vanter à l’apéro d’avoir alpaguer une vioque qui perdait la boule, et  se servir un septième Ricard). Mais figurez-vous que quelqu’un s’est indigné du traitement infligé à madame et a saisi le tribunal de Vesoul, qui, comme par hasard n’était pas engorgé ce jour-là. Un juge incompétent, péteux, fat, a non seulement validé la prestation des flics, mais a majoré la contravention à 164 euros. Je crois que je rêve… En fait, rassurez-vous tous, la pandémie n’existe que dans un de mes cauchemars et, pour une raison qui m’échappe, vous êtes tous présents dans mon sommeil.

Je ne sais pas si l’histoire de cette femme est authentique. Ce que je sais, en revanche, c’est qu’il existe des millions de fraudeurs à l’attestation. Pour vous dire, même ma mère de 82 ans se balade avec deux papiers dans la poche (je me tiens d’ailleurs prêt à la dénoncer aux autorités). Je ne veux pas stigmatiser les jeunes et les quartiers, mais je serais curieux de savoir le pourcentage de tricheurs dans certains lieux que la police feint d’ignorer. Les flics ont peur de se confronter à une certaine population en temps normal, je ne vois pas comment ils surmonteraient leur appréhension, comme par miracle, aujourd’hui. Il est bien plus simple de contrôler des gens lambda à qui il arrive de commettre une petite erreur sur cette saloperie de papelard.

La date du 15 décembre est ancrée dans les esprits de tous. Or, il semble pratiquement acquis que les objectifs du gouvernement en matière de contamination ne seront pas atteints. Quid de la fin de l’année ? Le moment de faire confiance aux gens n’est-il pas venu ? Les masques, les jauges, les distanciations sociales sont plutôt bien intégrés par la population, il me semble. Les autorités ne devraient-elles pas davantage faire la chasse aux rassemblements de masse (non, je n’ai pas dit dans les lieux de culte) plutôt que de faire chier une pauvre dame qui s’est trompée de date sur l’attestation qu’elle a soigneusement découpée dans le journal.

Je viens de croiser deux gendarmes en ville. Ils avaient l’air de bien s’amuser. Ils ne portaient pas de masque.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

16 commentaires sur “T’as voulu voir Vesoul

  1. Les impuissants sont des proies faciles et tellement réconfortantes. Désespérante cette histoire. Merci en tous cas d’avoir évoqué ce sujet. Ce que je crains, c’est qu’on s’habitue à ce vide d’humanité bien installé dans notre civilisation qui vire en fumier.
    JPT

    Aimé par 1 personne

  2. La Savoie serait ravie de vous accueillir. C’est dans leurs gènes, d’accueillir tout le monde. D’ailleurs, ma grand-mère mauriennaise avait tellement à cœur ce sentiment d’hospitalité que dans les années quarante, elle a eu trois rejetons avec 4 géniteurs différents.
    Pour le reste, je ne commente pas, car j’ai décidé d’occulter tout ce qui se rapporte à ce virus, qui me sort par le tête, vu qu’on ne peut pas ouvrir un journal sans lire quelque chose y-concernant. Pour la TV, ce doit être pire, mais je ne suis pas assez compétant pour en juger.

    J’aime

      1. Mon grand-père, légalement marié à ma grand-mère, était italien (mort en 44, fusillé par les Allemands, car il se battait pour la france, mais livré par les résistants, car communiste — ou peut-être pour une histoire de femme, qui sait?). C’est par la suite que ça s’est gâté. En faite, on a aucune idée de qui sont les pères de mes tantes, ma grand-mère n’ayant jamais voulu le dire, même à quelque temps de sa mort. Le pire, ma tatan la plus jeune à cru pendant toute sa vie que son père était un homme dont on a découvert, à la mort de ma grand-mère, qu’ils avaient été mariés deux ans, personne n’était au courant. Un jour, ma grand-mère a dit à sa fille, lors d’une réunion de famille, « ton père n’est pas ton père ». C’est cool, d’apprendre çà à plus de 50 ans, non? Ma tante lui a demandé qui était son père, elle a refusé. Mais je doute qu’il fût Allemand, car c’était en 46. Ou alors, un qui s’était perdu et qui ne savait pas que la guerre était finie! Mon autre tante, à qui je disais que je regrettais de ne pas avoir connu mon grand-père, m’a répondu: et moi alors, qui ne sait même pas qui est mon père!
        Comme quoi, c’est bien marrant, les histoires de famille. Je sens que je vais en écrire un livre. Ou un film. Que je ne verrais pas, puisque je n’ai pas la TV.

        Aimé par 2 personnes

      2. Auteur de courtoisie… ? c’est le mot que tu cherches ? Il est encore dans le dictionnaire de cette année, j’ai vérifié. Alors, profite z’en…
        Ceci dit, j’ai aureur (oui, j’aime bien écrire avec des fautes) de ce mot moi aussi (le fameux qu’on ose plus dire ou écrire sous peine de procès).

        J’aime

  3. L’attitude de ces flics et du juge est honteuse ! C’est un fait que ces messieurs du maintien de l’ordre n’iront pas dans les cités pour contrôler des jeunes sans attestation : trop peur de déclencher ne émeute !
    Quant à ces rassemblements sauvages, combien de fois les policiers ont été alertés et ne sont pas intervenus pour des raisons qu’on ne connait pas ?
    Que sera 2021 dès que le vaccin le vaccin sera administré à une majorité ? Je crains que ces messieurs nous demandent de continuer de porter le masque pour une raison dont eux seuls ont le secret.
    Je crains que les gens, trop habitués à ce qu’on leur a martelé durant des mois, oublient les gestes de bonne entente comme s’embrasser, se serrer la main ou prendre un verre normalement en groupe. Les Français agiront ils comme des robots qu’on a bien manipulés ou bien vont-ils retrouver ce qui fait une des qualités de notre peuple : montrer sa joie de vivre, profiter des bons moments de la vie et témoigner naturellement son affection de faon latin et non anglo-saxonne.
    Il faut espérer que ce peuple français aura un sursaut de dignité et d’orgueil et qu’il refusera alors toute injonction qui touchera de nouveau à sa liberté de bien vivre.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s