Un de plus en moins

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Voilà, c’est fait, Noël est passé. Vivement l’année prochaine, ou pas. Je suppose que vous avez bien mangé et que vous avez reçu de jolis cadeaux. Je suppose aussi que ce soir vous allez avaler un bouillon clair parce que, tout de même, vous avez abusé des petits fours, des amuse-gueule, des huîtres, du foie gras, de la dinde, du fromage, de la bûche et des chocolats. Sans oublier le champagne, le blanc, le rouge, le champagne à nouveau et le pousse. Bien fait pour vous. Au moins l’alcool vous a-t-il permis d’apprécier le cadeau déposé dans vos souliers par le Père Noël.

Le père Noël, en 2020 ? Vraiment ? Et la Mère Noël alors ? Ce n’est pas très #metoo cette exclusivité masculine dis donc. En tant que féministe affirmé, l’année prochaine, j’exige d’être livré par l’épouse de Santa. Et inutile de venir me dire qu’elle refuse de passer par la cheminée sous prétexte qu’elle n’est plus ramonée (la cheminée !) et qu’elle refuse de salir sa belle robe rouge. La parité c’est la parité. Ainsi le vieux barbu pourra rester à la maison avec ses lutins, et ses lutines bien entendu. Elle verra la mémère si c’est si facile de ne bosser qu’une fois par an. Si se déplacer en traineau à moitié déglingué et tirer par des rennes (bi)polaires et incontinents s’avère une sinécure. Si se trimballer d’énormes boites de Légo et des poupées qui parlent dans une hotte rafistolée est aussi simple que cela. Que mémère Elno se farcisse la pénibilité du travail de son époux une fois, on verra bien si, en 2022, elle pleurera pour remplacer, à nouveau, son vieux barbu. S’il n’est pas tout jeune Claussie, sa femme ne doit pas non plus danser la gigue sur les tables. N’ont-ils pas le droit de prétendre à une retraite méritée ? N’ont-ils pas fauté deux ou trois fois dans l’atelier pour perpétuer l’espèce ? A moins que leurs enfants aient choisi de quitter les frimas du pôle pour aller bosser chez Disney sous le soleil californien. En effet, pourquoi reprendre l’entreprise familiale et toutes les charges et les soucis qui vont avec lorsque l’usine à rêves vous dresse un pont d’or juste parce que vous portez un nom mondialement célèbre ?

Il paraît que les plateformes de vente croulent sous les cadeaux de Noël qui n’ont pas plu à leur destinataire. Je me demande si revendre le pull tout pourri de tata Martine qui devra bouffer des nouilles jusqu’à la Chandeleur ou le dvd des Bronzés acheté en solderie par le petit frère qui a économisé un an pour, lui aussi, faire plaisir à ses proches, n’est pas la définition de la veulerie humaine. Pour moi, un cadeau, c’est sacré. Je possède encor une bonne partie de tous les présents qui m’ont été généreusement offerts tout au long de ma vie. Je dois avouer que j’aurais dû manger en temps voulu, certains chocolats, aujourd’hui recouverts de poils verts. Mais qui serait si peu reconnaissant pour manger un cadeau, franchement ?

Cette année j’ai reçu trois livres, des chocolats et une bouteille de vinaigre. Je ne commettrai plus la même erreur. Dès ce soir, je vais tremper les chocolats dans le vinaigre.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

3 commentaires sur “Un de plus en moins

  1. Ne s’agit t’il pas pour le Père Noël de la seule ( et salutaire) nuit de l’année où il n’est pas obligé de se farcir sa vieille( parce qu’à ma connaissance il sort pas beaucoup le reste de l’année le Père Noël)? Où il peut picoler en toute impunité? ( il a finit chez nous le demi verre de vin blanc laissé par mes enfants pour qu’il se réchauffe… et un demi verre multiplié par je sais pas combien de milliards de maisons visités ça fait quand même une sacrée cuite…me demande même comment il fait pour conserver son permis traîneau… mais je m’égare…) et ce que l’histoire ne dit pas c’est ce que fabrique la mère Noël toute la nuit. M’étonnerais fort qu’elle l’attende au coin du feu inquiète et larmoyante… non la mère Noël elle doit se faire la plus grosse fête de l’année avec les lutins… mais comme c’est elle qui porte la culotte ( rouge), elle l’a fait censuré du joli conte de Noël…
    Parfois les choses sont bien comme elles sont et pas tout à fait comme on nous les raconte …non?

    Aimé par 1 personne

  2. Les livres ? Collection Bibliothèque Verte ou Collection Bibliothèque Rouge et Or ?
    Les chocolats ? Des « Mon chéri » ou des chocolats fourrés à l’alcool ? Ce serait parfait pour tremper dans le vinaigre !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s