Jusqu’à destination

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je finis mes histoires.

Qu’est-ce que ça puait dans cette étable ! Un âne et un bœuf dans une maternité, non mais je vous demande. Et toute cette paille, c’est hygiénique ça ? Pas un masque à l’horizon, pas de gel hydroalcoolique. Les mesures sanitaires ne semblent pas concerner le fils d’un dieu. Parce que d’après un berger qui traînait par là, le gosse serait le fils d’une divinité. Voilà autre chose. Certes le gardien de moutons ne me semblait pas jouir de l’intégralité de ses facultés vu qu’il délirait sur la construction d’un grand bâtiment pour honorer le gamin. En tous cas, le petit n’est pas le fils du charpentier. Un débris d’au moins quarante-cinq ans. Il a gobé les bobards de sa meuf. Remarquez il a l’air plus intéressé par l’alcool de figues et les courses de canassons. Il ne lâchait pas son portable, et ce n’était pas pour prévenir la famille.

Memel avait raison, c’est son cadeau qui a eu le plus de succès. Faut dire que les actions de Disney ont encore grimpé cette semaine. La boule à neige de Gaspard a fait rire l’âne, enfin quelqu’un avec un rire d’âne. Gaspard ronflait dans un coin, avec les moutons. Finalement, je n’ai pas pu offrir mon parfum, le flacon s’est cassé dans mon sac et a empuanti toute la bagnole. Le loueur va garder la caution à tous les coups, surtout que Gaspard a encore dégueulé.

Pignouf 1er n’arrêtait pas de faire des ronds de jambe à la jeune mère, il devait vouloir gagner indulgences par anticipation.

J’en avais plein le dos de leurs simagrées. D’autant qu’il n’y avait pas une seule gonzesse à part Marie. J’ai cru comprendre que le dogme autour de la future vie du bébé sera exclusivement masculin. Des petits malins auraient trouvé le moyen de soumettre les femmes en affirmant que c’est l’une d’elles qui est à l’origine de tous les péchés des hommes. Malin. Ils comptent écrire un bouquin, j’annonce un grand succès de librairie. Un manuel de magie, plus ou moins. Je me demande si je ne vais en parler à Jean-Claude. Voilà un bout de temps qu’il me casse les noix pour que j’empêche mon peuple d’agir à sa guise. D’après lui, certains meneurs parlent de démocratie. Un truc grec, il paraît. J’ai eu du mal à piger, mais il me semble que ça veut dire que le peuple aurait voix au chapitre pour toutes les décisions de l’état, donc pour toutes mes décisions. C’est ce qu’on va voir, bande de pouilleux. Ils voudraient pas être payés aussi ! Ca sent bon les empalements de masse.

Bon, je me casse. Quelque chose me dit qu’on ne va pas trop être copain le petit blond et moi, dans les siècles à venir. Il va juste falloir que je sois patient.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

2 commentaires sur “Jusqu’à destination

  1. Bon jour,
    J’ai retenu le mot : pignouf car il m’a fait penser de suite à deux de lettres, une de Sand et une de Flaubert en janvier 1869 sur le pignouf et Sand d’affirmer : « C’est un produit du XIXè siècle que Pignouf… » etc …
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s