Je déménage

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Cinq à six fois par an, je remplis ma voiture ras la gueule, et je change de domicile. Je mène la vie d’un grand malfrat en cavale. Alors que je mesure 1M79 et que je ne suis même pas un simple voyou.

Je ne vais pas vous casser les pieds avec des considérations domestiques. Si je migre d’une maison à l’autre, c’est parce que je le veux bien, et pour éviter, au maximum, une proximité qui aurait raison de ma santé mentale déjà défaillante. Ce manège comporte quelques inconvénients car je suis un peu maniaque. Je me déplace avec mes ustensiles de cuisine, alors que chaque demeure est parfaitement équipée, mes fringues, mon oreiller fétiche, mon thé, toute une floppée de livres, un tas de saloperies, mes plantes, mon ordinateur et mon matériel hi-tech. Ce dernier se compose d’un décodeur Canal+ et d’un magnétoscope. Quoi ? Mais sachez que je vous ennuie. Je me sers d’un magnétoscope en 2021, et alors ? C’est interdit ? Vous allez me dénoncer à la police de la modernité ? Je n’ai jamais bien compris cet engouement pour les lecteurs DVD. La VHS présente un avantage indéniable pour les enregistrements. Et cessez de dire que les grosses cassettes noires ne supportent pas l’usure du temps. Je possède des K7 de plus de vingt ans, qui fonctionne à la perfection, et dont la qualité ne s’est jamais altérée. Les DVD enregistrables, c’est de la cochonnerie, et en plus, si vous coupez un film, un soir, en décidant de voir la fin le lendemain, ce con-là ne se cale pas et vous devez passer une demi-heure à retrouver le moment où James Bond allait embrasser Bloofeld avant de faire sauter la plateforme pétrolière avec tous ses employés. C’est d’un pénible !

Mais ce qui est vraiment pénible lorsque l’on trimballe son matériel hifi, c’est qu’il faut recommencer les branchements tous les deux mois. Et je soupçonne les branchements d’être des entités issues d’un univers parallèle descendues sur la Terre pour pourrir la vie de ceux qui n’ont pas fait une école d’ingénieurs. Systématiquement, je passe au moins une heure, emberlificoté dans des prises péritel, des prises d’antenne et des prises de tête. En une trentaine de rotations, j’ai réussi une seule fois les branchements du premier coup. Je me suis cru touché par la grâce laïque, j’ai pensé allumer un cierge à Saint-Nectaire ou Saint-Emilion. Mais dans l’immense majorité des cas, j’ai plutôt envie de mourir. Un jour, j’ai eu l’idée du siècle. J’ai pris en photos mes branchements. Je pensais être le roi du monde des câbles. Penses-tu Lulu. Même avec une photo des branchement corrects, il y a toujours un truc qui déconne avec les AV1 ou AV2. J’y parviens toujours mais à quel prix ! J’ai l’impression de perdre un an de ma vie tous les deux mois.

Au mois de décembre dernier, j’ai déménagé pour trois jours. Je dois être un peu masochiste. En réalité, c’était pour bénéficier d’une température intérieure plus proche des 20° que des 8°. Et lors de ce trois jours (et trois nuits surtout), il est arrivé quelque chose de très surprenant. Après l’heure de branchements syndicale, j’ai regardé un film le premier soir. Puis j’ai mis la télé en veille, comme des centaines de fois, je suis resté dans la même pièce lire un peu, puis je suis allé me coucher. Le lendemain matin, la télévision était allumée. Perplexe, je me suis dit, pour me rassurer que j’avais certainement oublié de l’éteindre alors que c’était quasiment impossible, ou que la gosse mouche noire qui m’avait ennuyé toute la soirée de la veille s’était posée sur les touches à sensibilité digitale du poste. Bon. Le deuxième soir, même programme, un film puis une heure de lecture au coin du feu mourant. Croyez-le ou non, le lendemain matin, la télé était allumée. Juré. J’avoue que je fus assailli par le doute. Je suis un garçon plutôt cartésien mais je ne rechigne pas à imaginer que les âmes des défunts puissent errer quelques temps avant de disparaître définitivement dans les limbes de l’oubli. Toutefois, un fantôme insomniaque et neurasthénique qui regarderait les programmes télévisés de fin de nuit, ce n’est pas très sérieux. L’hypothèse d’un esprit malin chargé de me foutre les jetons est beaucoup plus plausible. Le troisième soir, memestra (la même chose en Breton, pour les étrangers). Avant d’aller me coucher, je me dis que le plus simple est de débrancher le téléviseur. Mais ce serait trop simple. On ne m’appelle pas Indiana Jourdhu’ pour rien. Je ne change donc rien à mes habitudes. Le lendemain matin, bingo ! La télé est allumée. Bizarrement ce troisième épisode m’a rassuré. Je me suis dit que c’était trop régulier pour être surnaturel. J’ai émis l’hypothèse que mes branchements produisaient une onde électrique qui déclenchait la mise sous tension. Mais pourquoi toujours en fin de nuit, et jamais dans la journée ? Pourquoi si je m’absente plusieurs heures diurnes, n’ai-je pas la même surprise en rentrant ?

Je n’ai pas résolu ce mystère. Je vous connais, bande de petits médisants, vous allez accuser ma consommation d’alcool ou de produits stupéfiants, sauf que je suis sobre depuis six ans et que mes seules drogues sont le tabac et le chocolat noir. Petite précision supplémentaire, je vis souvent dans cette maison en parfait état, et j’ai demandé à l’occupante habituelle si elle avait connu cet embarras. Elle a produit un signe de croix en marmonnant un « Vade retro satanas ». Non, elle ne m’a pas cru.

Sincèrement, j’ai hâte à demain matin.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

6 commentaires sur “Je déménage

  1. Je ne suis donc pas seule à galérer avec mes branchements quand je dois changer un wifi ou un câble, quel bonheur! Sans compter que tout se trouve derrière les meubles, pas vraiment facile d’accès 😦
    Sinon, je n’ai heureusement pas de fantôme farceur, mais bien une vilaine mouche noire venue avant-hier me gâcher ma soirée TV. Pas grave, j’ai aussi une bonne réserve de chocolat noir, ça compense…un peu.
    Belle journée 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Tu déménages autant à cause de fantômes qui te poursuivraient ? Ne penses-tu pas que tu aurais plutôt du sang touareg dans les veines et que tu as ce côté nomade qui leur est propre.
    De là à nous raconter que tu déménages parce que ta maison serait hantée par un esprit malin, je doute : je suppose que tu as juré un jour et que le saint que tu as insulté t’a envoyé un de ces émissaires pour te tourmenter. Si on ne te crois pas, profite du fait que tu possèdes encore des cassettes VHS , enregistre en automatique ta télévision toute la nuit et tu pourras apporter la preuve que tu ne délires pas.
    Sinon il reste une hypothèse : tu es la malheureuse victime de korrigans dont les abris sont recouverts par les fondations de tes maisons et ils se vengent !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s