Meuse

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me sens vieux.

Il arrive assez souvent que ma médecin me demande si je me sens particulièrement fatigué. J’ai beaucoup de mal à répondre à cette question dans la mesure où je suis né fatigué. Du plus loin que je m’en souvienne, j’ai toujours éprouvé de la lassitude. Etrangement la médecin ne fait aucun commentaire lorsque je lui expose ma fatigue chronique. Je ne sais pas comment je dois le prendre.

A vrai dire, je suis presque certain de souffrir de la maladie de Lyme. Je me suis un peu renseigné. L’un des symptômes les moins handicapants de cette saloperie est un manque d’énergie et des douleurs articulaires (que j’ai aussi). J’ai déjà écrit ici que la tique était ma pire phobie. Je me demande bien pourquoi Noé n’a pas écrasé ces deux plaies de l’humanité au lieu de leur offrir une chambre avec vue dans son arche.

Le problème est que l’âge avançant, rien ne s’arrange. Bien au contraire. Je vieillis ma pauvre dame. Comment cela comme tout le monde ? Eh ben tout le monde n’a qu’à se plaindre sur son blog. Non mais des fois.

Comme vous êtes des lecteurs attentionnés et sympathiques, je vous entends d’ici me dire que non je ne suis pas si vieux (sauf toi dans le coin, méchant !). Et bien si, et je vous le prouve en 12396 points.

  • J’ai mal partout et j’ai de l’arthrose.
  • Depuis peu, je porte, à nouveau, des pyjamas (pour dormir hein ! pas pour aller à la messe, je suis vieux pas gaga). Un pyjama ! Je n’en avais pas enfilé depuis quarante ans.
  • Je n’aime plus les films de guerre. Ma sensibilité sénile m’interdit de me divertir en regardant des jeunes hommes et des jeunes femmes mourir pour des causes qu’ils ne comprennent pas ou qu’ils n’épousent pas.
  • Je ne supporte plus les jeunes (-25). Et aussi, les jeunes traducteurs littéraires qui désincarnent les oeuvres des auteurs dont ils ont la charge.
  • En voiture, je respecte les limites de vitesse, même le trente en ville, et j’essuie de nombreux doigts d’honneur et autres noms d’oiseaux.
  • Je m’inquiète de la météo tous les jours, même quand je sais que je ne mettrai pas le nez dehors.
  • J’adore la soupe.
  • J’ai acheté un agenda car j’oublie tout. Qui êtes-vous ? Il fait frais cet été, non ?
  • Plus personne ne me dit « Bonjour jeune homme », ni « Bonjour mademoiselle » d’ailleurs.
  • J’ai connu, façon de parler, tous les présidents de la 5è république.
  • Je ne porte plus de jean troué et j’ai acheté des bottes en caoutchouc.

Voilà, pour les 12385 points manquants, je vous conseille d’attendre d’avoir mon âge/titre.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

(beaucoup d’entre vous m’interrogent sur les phénomènes télévisuels paranormaux qui se sont produits à mon domicile ; j’ai réglé le problème en débranchant le poste tous les soirs ; visiblement mon fantôme ne sait pas enclencher une prise électrique ; en revanche, je crois qu’il se venge sur mon pc ; tous les matins, mon clavier est en qwerty !)

10 commentaires sur “Meuse

  1. Si la lassitude est un tic, ça ce soigne comme un toc. Il paraît. Pour Noé je lui préfère son côté vigneron à celui de directeur de zoo qui abritait, vous le disiez, quelques erreurs de casting. Concernant le pyjama, j’en suis là aussi… Pffff…

    Aimé par 1 personne

  2. Né fatigué, las ? Je me suis posée la question de cet état de fait troublant par rapport aux agités du bulbe et d’ailleurs sans raison. Une hypothèse s’est frayée un chemin… je crois que les-dits paresseux, les fatigués-de-naissance, les lassés-de-tout-ou-à-peu-près, sont simplement les récompensés d’une vie antérieure sans doute
    trop… laborieuse. Cette vie-ci leur est attribuée pour le repos ! À eux de l’assumer et de convaincre leurs congénères, (c’est le deal mais on ne s’en souvient pas, c’est trop loin) que la vie n’est pas une soumission aux diktats, mais plutôt un loisir à notre dure condition humaine. Dure, à cause de l’éternelle question sans réponse sur la raison de notre existence. C’est frustrant à force !
    Quant aux douleurs articulaires, tu penses bien qu’au bout de deux vies elles ont le droit à la parole !
    Tout ceci ne tient plus la route si ces individus ont simplement été piqués par une tique dans leur prime jeunesse,sinon ça relève de la médecine uniquement, et c’est moins drôle.

    Aimé par 1 personne

  3. Tu te penses vieux ? Ne cherche plus : Tu es vieux ! Un vieux ronchon même mais pas encore un vieux c…
    Si cela manque à ton palmarès, rassure-toi, ça ne va pas tarder à venir et tu en profiter à fond.
    Bientôt, tu ne vas manger que des purées et des compotes, devoir porter un dentier, marcher avec une canne, y voir de moins en moins et refuser d’admettre que tu es sourd.
    Rassure-toi, ça va venir.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s