Un air de famille

C’est bizarre, en règle générale le décès d’une personnalité me laisse froid, comme le défunt. Non pas que je me réjouisse, bien sûr, mais j’ai un cœur de pierre. Plus exactement, je possède un infrasensibilité de façade afin de garder intacte ma réserve d’émotions.

Jean-Pierre Bacri est mort. Il avait soixante-neuf ans, je crois. S’il était décédé en 1347, personne ne s’en serait ému. Aujourd’hui, on a pour habitude de dire, à la mort de quelqu’un, « c’est bien jeune pour partir », quel que soit l’âge de la personne. C’est vrai que soixante-neuf ans, c’est jeune pour partir. Dans mon cas, cela signifierait qu’il me reste quatorze ans. C’est peu. Ou beaucoup, vue ma consommation de cigarettes. Monsieur Bacri est mort d’un cancer. Pour l’instant, il ne semble pas que l’identité de l’assassin soit davantage précisée.

J’aime beaucoup ce comédien. Ce qui est bien pour les personnes qui ont gravé leur image sur de la pellicule grâce à leur profession, c’est que l’on peut continuer à parler d’eux au présent. Il paraît qu’il était le même à la ville et à l’écran. Un bougon sympathique et plein d’humour. Un ami à moi l’a un jour croisé dans un restaurant parisien. Dans un premier temps, il ne l’avait pas remarqué. A un moment, se rendant compte qu’il n’a pas de feu, mon copain se penche vers la table voisine pour obtenir un briquet. C’est alors qu’il se rend compte qu’il a emprunté un Bic à Jean-Pierre Bacri. Mine de rien, il oublie de le restituer. En sortant, Bacri lui aurait glissé à l’oreille : »Vous pouvez garder mon briquet, mais je suis assez content de ne pas vous avoir présenté ma compagne ».

Je n’ai rien d’une midinette. Parmi les célébrités, très peu me pousseraient à faire plus de cinq kilomètres pour les rencontrer. Peut-être Albert Dupontel, Hafsia Herzi, Alain Chabat, Ariane Ascaride et encore. Peut-être Didier Van Cauwelaert, Pierre Lemaître, Isabel Allende, Fred Vargas, et encore. Bacri, j’aurais bien voulu discuter avec lui. J’aime bien les râleurs mélancoliques.

Pour moi, il fait partie de ces rares acteurs dont la seule présence bonifie un film. Steve MacQueen, Ariane Ascaride, Lino Ventura, Agnès Jaoui (tiens donc…) appartiennent à ce cercle restreint. Enfin, selon moi. Je crois avoir vu quasiment tous les films dans lesquels il apparait. Savez-vous qu’il a joué Batman au cinéma ? Si si, je vous assure, cherchez un peu. J’ai une affection particulière pour son rôle dans « Le goût des autres » (d’ailleurs même Lanvin est bon dans ce film). Dans ce long-métrage, tout est dans les détails. Et notamment ceux du visage de Bacri lorsqu’il dit reconnaitre la musique ou quand il pense maîtriser la prononciation de « the ».

Jean-Pierre Bacri n’aura pas de funérailles nationales, et c’est tant mieux.

Reposez-vous monsieur, mais ne cessez pas de poser votre regard sur vos contemporains dont vous savez si bien relever les travers.

Si l’un d’entre vous connait madame Jaoui, présentez-lui mes hommages.

Sérieusement.

Gifnem29

13 commentaires sur “Un air de famille

  1. Tu as tout résumé sur ce qui faisait que cet acteur était un acteur sympathique et apprécié par ceux qui aiment le bon cinéma et le bon théâtre. Un acteur qui savait jouer avec beaucoup de naturel, jouer les râleurs à la perfection, un rôle dans lesquels bon nombre de eux qui l’aimaient devaient se reconnaitre.

    Aimé par 3 personnes

  2. T’as que 55 balais*, toi ? M****, alors ! Je te donnais beaucoup plus !
    PS : et moi, j’ai joué dans « SPIDERMAN 3 » !
    Vrai ou Faux ? tic… tac… tic… tac… !

    * Avec l’aide d’une calculette, je l’avoue.

    J’aime

      1. Je devinais bien que tu ne me croirais pas ! Et pourtant, c’est vrai !
        Scène sur le pont (Bow bridge) dans Central Park (regardez bien en arrière-plan… c’est moi ! Ben, oui !).

        J’aime

      2. Non ! Je passais par hasard ! Figurant bénévole ! Le plus marrant c’est qu’il y avait une foule de photographes (avec des téléobjectifs de dingos) et curieux de l’autre côté du pont, l’ensemble bien maîtrisé par un service d’ordre musclé, et moi… je me pointe tranquille de l’autre côté (du pont) comme si de rien n’était ! Du coup, à la fin de la scène, je suis passé à côté des acteurs (si,si !) sur le pont, qui n’est pas très large en plus ! J’ai même pas eu le reflex de prendre une photo (par contre, j’ai maté grave la petite kirsten en la frôlant (et elle aussi, elle m’a bien regardé dans les yeux… !*). Dingue, non ?!
        *D’ailleurs, je suis certain qu’elle doit se souvenir de moi ! (ouais, ouais, là, je sais que je suis un peu mytho quand même… )

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s