Lampe au néon (pelle à tarte)

Le sachiez-vous ?

En 2021, nous allons fêter (célébrer ? commémorer ? s’en foutre ?) le bicentenaire de la mort d’un petit bonhomme qui a fait beaucoup de mal autour de lui. A noter que s’il n’était pas mort, il aurait 252 ans, ce qui est beaucoup trop.

A une époque des historiens alcooliques soutenaient que ce monsieur était né à Morlaix (29 nord). Les Bretons ont râlé, estimant que leur pays supportait déjà son quota de bizarres avec Cadoudal, Yann Quéffélec et Alan Stivell qui n’est même pas breton. Lorsqu’ils sont sortis du coma, ils ont révisé leurs notes et préféré se joindre à la majorité scientifique qui affirme que le petit garçon naquit à Ajaccio dans une étable entouré d’un sanglier et du groupe I Muvrini. Les parents, madame et monsieur Bonaparte se portent bien. Ils décident de prénommer leur fils Napoléon parce qu’ils hésitaient entre Nap ou Léon, et parce qu’ils buvaient un peu trop. Ceci dit heureusement qu’ils n’ont pas choisi Léon car l’empereur Léon 1er, franchement les Angliches se seraient foutus de notre gueule.

Sur l’enfance du petit Napo’, on ne sait pas grand chose sauf qu’il aimait jouer avec ses soldats de plomb et son train électrique. L’adolescence n’est pas sa période favorite. Il est toujours le dernier choisi lorsqu’il faut former les équipes de hand, et il se retrouve à chaque fois dans les buts, canardé par les grands costauds. Il est un peu chétif Napo’, souffre d’une diarrhée chronique et fait office de repoussoir auprès de la gente féminine. Sa voie était tracée. Il serait soit dictateur, soit serial-killer. Suivant les conseils de madame Valérie, sa conseillère d’orientation, il devient aiguilleur à la gare d’Austerlitz. Cependant, lors de son service militaire dans les chars, vue sa taille, Napo’ découvre sa vocation, les chevals. Il s’associe avec Omar Shariff et Guy Lux pour fonder Turf-Magazine.

Mais surtout, il décide d’envahir l’Europe en passant par l’avenue de la Grande Armée. Bon, je vous fais grâce de la litanie des victoires que tout le monde a oublié, nous, les Français préférons largement les défaites. C’est beaucoup plus chevaleresque.

Donc Waterloo. Une catastrophe. Et je ne parle pas que de la chanson d’ABBA. D’abord il faut savoir que les Français se battaient contre les Roastbeefs, mais aussi les Batavo-belges et les Schleus. Avouez que c’était mal engagé. Un peu moins de 40000 morts tout camps confondus, dont 12000 chevals parmi lesquels Poupoune, la jument de Napo’. Inconsolable, il se retirera dans un couvent et adoptera le nom de sœur Hélène.

Aujourd’hui encore de nombreuses personnes vouent un culte à Napoléon. Des livres s’écrivent, des flims se tournent, des chansons se composent. Je ne résiste pas au bonheur de partager avec vous cette œuvre impérissable.

Napoléon est mort à Saint-Hélène

Son fils Léon lui a crevé l’bidon

On l’a r’trouvé sur le dos d’une baleine

En train d’sucer les fils de son caleçon

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

5 commentaires sur “Lampe au néon (pelle à tarte)

  1. Tu as tout à fait raison sur cette histoire du Napo mais certains historiens pensent que son idée de devenir dictateur remonte à plus loin. Il semblerait que dans sa jeunesse, le petit Napo, bien qu’ayant des dispositions se soit montré un élève médiocre et indiscipliné.
    Il aurait eu au grand dam de ses parents, des fréquentations peu recommandables. En effet, il trainait avec un groupuscule de voyous qui formaient le F.U.L.C., le Front Uni de Libération de la Corse et avaient dans l’idée de bouter les Français hors de Corse.
    Napo et ses potes auraient attaqué des gendarmes à cheval et des gabelous avec des élingues et des lance-pierres. Furieux, son père l’aurait éloigné de ses fréquentations en l’envoyant en pension dans l’école militaire de Brienne dans l’Aube.
    Là-bas, lui serait venu une certaine rancœur vu l’attitude de ses camarades qui se moquaient de sa petite taille. En plus de déformer son nom en le surnommant « la paille au nez, » ils refusèrent toujours de l’intégrer dans l’équipe de basket.
    Sorti de cette école il se mit à faire la guerre et remporta des victoires. Pour être sûr de pouvoir se venger de tous ceux qui l’avaient humilié, il va s’entourer d’anciens révolutionnaires et d’un personnage peu recommandable qui bouffait à tous les râteliers : Talleyrand. C’est en guerroyant à travers L’Europe que lui vint son idée de reconversion : être boucher ! Le sang et la viande morte ça finissait par le connaitre !
    Malheureusement, les plus belles histoires ont une fin : pas aidé à Waterloo par des généraux incompétents, il fut battu par les Britanniques. Ayant un certain sens de l’honneur, il aurait refusé de filer à l’anglaise devant les Roasbeefs.
    Certains disent qu’il aurait été exilé à Sainte-Hélène d’autres disent, preuves à l’appui, qu’il aurait fui de Saine-Hélène pour rentrer dans le maquis en Corse et y organiser la résistance contre l’arrivée potentielle des Anglais.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s