Mercredi descendre

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Bon les gars, vous êtes prêts ? Parce que aujourd’hui, c’est quoi ? Allez un petit effort ? Le carême. Voilààààààààààà. Vous voyez quand vous voulez.

Vous commencez à me connaître, j’ai un toc, il faut toujours que j’explique tout.

Alors le carême kézako ?

C’est le ramadan chrétien sauf que c’est plus long que le ramadan musulman.

Voilà, bonne nuit, lavez-vous les dents, s’il vous en reste, pipi et au lit.

Ok, soyons sérieux.

Monsieur Christ s’ennuyait. Les douze abrutis qui lui collaient aux basques ne lui apportaient pas la caution intellectuelle qui seyait à son statut. Il décida de se rendre dans le désert pour rencontrer un vieux sage connu pour dispenser des leçons de philosophie contre une amphore d’alcool de figues. D’après les rumeurs qui bruissaient dans les bas-fonds de Jérusalem, le vieil homme ne se nourrissait que de scorpions, de scolopendres et d’un big-mac par semaine. Pourtant il connaissait tout des sciences, des hommes et du concours Eurovision auquel il avait participé dans sa jeunesse. Il prêchait pour une abstinence sexuelle totale estimant que le fléau de l’humanité était la démographie galopante. En revanche, il aimait beaucoup les chèvres.

Bref, monsieur Christ prit le train jusqu’à la station « Entré du désert », de là il commença à marcher. Mais il se perdit au bout de trois kilomètres. Il erra pendant longtemps sans croiser personne à part deux olibrius se ressemblant comme deux grains de sable et arborant une barbe verte. Il ne trouva pas le moindre scorpion à se mettre sous la dent et se fit virer du fast-food parce qu’il n’avait pas de chaussures. De dépit, il but le contenu de l’amphore qu’il apportait au vieux sage. Il s’endormit assommé par l’alcool et rêva qu’il gagnait l’Eurovision déguisé en chèvre.

Au bout de trois jours, comme il en avait plein le fondement, il appela Judas pour qu’il vienne le chercher en chameau. Sauf que Judas était un gros rapiat qui comptait ses sous. Lorsqu’il vit le numéro de monsieur Christ s’afficher, il le bascula sur répondeur. Monsieur Christ s’en fut à la gare, mais il dut attendre trente-sept jours car Sud-Rail était en grève.

Depuis pour commémorer l’événement, les syndicats de la SNCF font, au moins, quarante jours de grève par an. Et les entreprises de car aiment.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

Un commentaire sur “Mercredi descendre

  1. Très instructif ! j’ignorais que que le fait que Jésus se soit perdu dans le désert, que Judas était un avare et que la gare de train n’était pas termine fut à l’origine de l’attente de Jésus et des jours de grève dans la Se Ne Ce Fe.
    On en apprend tous les jours avec l’évangile selon jour d’humeur

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s