Cérémonie oubliée (et tant mieux)

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, hier soir, j’ai regardé la cérémonie de remise des « 7 d’or » à la télévision.

Salgrenn : « Allons bon, il a perdu la boule Jourd’hu, ça fait belle burette que les « 7 d’or » sont passés de vie à trépas. C’est sans doute le succès qui lui tourneboule les neurones. M’en vais m’occuper de mon « Dodo », pas que ça à foutre ».

Dominique : « Tu m’étonnes qu’il ne comprenne rien à la technologie s’il est resté coincé aux « 7 d’or », le Français ».

Trigwen :  » Je me souviens de cette cérémonie décadente dont la plupart des participants, le nez poudré de cocaïne, balbutiait un discours inique en remerciant des incompétents patentés issus de l »idiocratie puante de la rive gauche ».

Iotop :  » Bon jour. Laissez dormir les 7. Ne rêve éveillé surtout pas cette Serréemonie. Telle est vision ».

Monsieur P. :  » Ce con va encore parler de télé. Je ne vais pas comprendre un traitre mot. Tant pis, je vais débusquer les fautes ».

(avec toute ma tendresse)

« La cérémonie 2021 des « 7 d’or » s’annonce sous les meilleurs auspices (ou hospices, c’est selon). En effet, voilà des années que la télévision n’a pas connu une telle audience. Merci à la pandémie et au(x) confinement(s) grâce auxquels les Français ont usé leur canapé en regardant tout un tas de conneries. Mesdames et Messieurs, veuillez vous lever et applaudir le « 7 d’or » d’honneur remis, cette année, conjointement à madame Pandémie et à monsieur Confinement ».

Le discours d’introduction du maître de cérémonie, Lambert Wilson, comme d’habitude, émut aux larmes l’assemblée masquée et (gel hydro)alcoolisée. De joie, monsieur Hounanou emplit de nouilles le slip de son voisin. De bonheur, monsieur Bèrtas dit du mal de tout le monde. D’extase, monsieur Mirandono se gratta l’entrejambe.

Vint l’heure du premier trophée.

La liste des nommés au « 7 d’or » du journaliste sportif ayant le plus persécuté ses collègues féminines ne put être lue, faute de temps. Exceptionnellement, la statuette fut attribuée à tous les nommés, ex-aequo.

S’enchaînèrent.

Le « 7 d’or » de l’émission la plus stupide. La concurrence était rude cette année avec les Chtis, les Marseillais, mais la palme revint à « La chanson secrète ». Programme qui, rappelons-le, consiste à faire venir des artistes pour que leur belle-sœur leur chante, mal, une mauvaise chanson. Le succès de cette émission n’est pas calculé par rapport à l’audimat, mais au nombre de serpillères nécessaires pour éponger les larmes de crocodile des invités.

Le « 7 d’or » du jeu le plus con n’échappa pas à « A prendre ou à laisser » qui, reconnaissons-le s’est hissé tout en haut du temple de la bêtise. Pour ceux qui n’ont pas la couleur, je rappelle que le but du jeu est d’ouvrir des boites.

Nigua ne reçut pas de trophées, mais un chèque de la compta de France Télévisions, un chèque de vos impôts donc.

Le « 7 d’or » de la meilleure émission d’information fut décerné au « Journal du hard » pour sa ligne éditoriale dure, ses sujets profonds et son prosélytisme à l’égard du port du masque en latex et de l’utilisation du gel en toutes circonstances.

Le « 7 d’or » de la chaîne avec le plus de chevals revint, sans surprise, à Equidia.

Mais le moment le plus attendu de la soirée fut l’hommage rendu au regretté Michel Kerdru. Léon Zitrone évoqua les débuts du gendre préféré des Françaises lorsqu’il commentait les jeux du cirque dans le Colisée romain.

En feu d’artifice final, les Blue Bells Girls, vêtues de combinaisons de ski, de cagoules intégrales et d’escarpins en peau de bébé phoque écoresponsable, giflèrent un à un, un panel de téléspectateurs de C8.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

8 commentaires sur “Cérémonie oubliée (et tant mieux)

  1. Pu de place pour une rustine sur le lit d’ô des foncées par le tri des poubelles girls
    Culées à sec le pont rend son tablier en imaginant revoir King-Kong faire une offre de retour au singe…
    N-L

    J’aime

  2. Hum, on parle de moi dans mon dos. Bon, que me rapproche-t-on? De ne pas avoir de TV? Et? Je suis au courant de deux ou trois choses, quand même. Tiens: Sardou a reçu la légion d’honneur et le ministre qui lui a donné avait la co vide. Ça me fait marrer. Et puis, je viens de regarder un film. Pas à la TV, car c’était un bon film avec Sandra Bullock. Alors, je ne suis pas complètement largué, hein? Bon, un peu. Je viens juste d’apprendre qu’Anémone était morte (pas la meuf à Giscard, l’actrice). Il y a deux ans. Mais je n’achète pas Figaro Madame, alors, il y a des trucs qui m’échappe.

    J’aime

  3. Quoi ? J’aurais dit ça à propos des 7 sept d’Or ? Possible parce que hypnotisé par cette émission de l’entre-soi où les participants ne savent que se faire d’adorables compliments tout pensant le pire qui soit de la dite personne qu’ils haïssent et jalousent. Mais ton billet est si vrai

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s