Les pots de masse

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Je me demande pourquoi des enfoirés ne trouvent rien de mieux que créer des virus pour enquiquiner le monde du numérique domestique. Que des hackers bidouillent des logiciels pour extorquer de l’argent ou espionner le Pentagone, je comprends sans cautionner, mais que des petits cons et petites connes s’amusent à rendre chèvres les utilisateurs lambda qui ne font qu’écrire des bêtises, classer des photos de famille ou regarder des tutos pour apprendre à faire des tutos, j’avoue que cela me rend furieux. D’ailleurs, j’imagine bien que ce sont les constructeurs d’ordinateurs eux-mêmes qui s’arrangent pour que leurs produits décèdent au contact des bactéries virtuelles.

Petite anecdote véridique. Voici quelques mois, je me suis rendu compte que mes mails étaient lus. La petite enveloppe jouxtant les courriers était ouverte avant que j’intervienne moi-même. Vous imaginez mon angoisse. Sauf qu’il ne s’est rien passé. Dans mon immense candeur, j’ai supposé que le/la pirate avait eu pitié de moi en constatant que je recevais des mails de Pôle Emploi. J’ai voulu déposer plainte à la gendarmerie, mais le fonctionnaire, dépassé par la technologie, m’en a dissuadé, sous prétexte que cela ne servait à rien, et m’a conseillé de changer mon mot de passe !

Ah les les mots de passe ! Des poèmes.

Savez-vous que le mot de passe le plus utilisé est « motdepasse », suivi de peu par « 123456 ». Clairement des réflexions de génie.

Je me suis penché sur la question. Trouver une astuce pour proposer des mots de passe incraquables, et gagner plein de sous.

J’ai brainstormé des jours et des jours. J’ai pensé à utiliser des mots que beaucoup de gens prononcent ou écrivent mal : obnibulé, cauchemard. Ou des langues improbables comme le Klingon. Inutile en vérité puisque les logiciels des hackers se fichent de l’orthographe. Vous pouvez proposer n’importe quelle combinaison, elle sera craquable. En 1985 (?), je connaissais un gars qui obtenait les codes de Canal+ en faisant défiler tous les codes possibles sur un pc. Dans le pire des cas, cela lui prenait deux jours. La même opération, aujourd’hui, durerait moins d’une seconde. Alors peu importe votre mot de passe, si des pirates s’attaquent à vous, vous êtes fichus. Vous imaginez bien que le mot de passe du Pentagone n’était pas « bogossUS » ou « 123SUN ».

« Mesdames et Messieurs les pirates, auriez-vous l’obligeance de laisser tranquilles les péquenauds du net, dont je fais partie, parfaitement capables de choper des virus tout seul comme des couillons, sans votre intervention aussi efficace que scientifique. Mon propre pc rendrait jaloux un laboratoire épidémiologique tant je collectionne les cochonneries, sans m’aventurer sur des sites discutables comme les marchands de chaussures ou Médiapart. En cas de demande de rançon, pour débloquer mon pc, je me permets de vous demander, à l’avance, comment vous procédez, étant donné que mon pc sera bloqué. Par ailleurs, vu l’état de mon compte en banque, est-il possible de vous régler en roubles ? En vous remerciant ».

Non, mais sérieusement.

Gfnem29

12 commentaires sur “Les pots de masse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s