Irréductible

Le sachiez-vous ?

A l’heure ou la France entière s’interroge sur le mouvement à infliger aux aiguilles des montres, horloges et autres coucous, une petite île résiste encore et toujours à la centralisation administrative.

Molène.

De leur gentilé, les Molénais, sont des îliens (et non pas des insulaires) vivant sur un caillou, dans la mer d’Iroise, au large du Conquet. 72 hectares, aucune source potable, 141 habitants, 365 jours annuels d’ensoleillement (sauf en cas de ciel nuageux), des crevettes, pas de curé. Une sorte de paradis.

Depuis la préhistoire, Molène se caractérise par rien. Il ne s’y passe jamais rien. Il n’y a rien à visiter. Aucun Molénais n’a jamais rien fait de notable. Ah si, pardon, Gurwan Gouëdic, Molénais de naissance, meurt à Verdun en 1915 (ben quoi, les soldats mourraient où et quand ils pouvaient).

En 1975, lorsque nos chers hauts-fonctionnaires décident d’instaurer l’heure d’été, comme ce sont des gens bien-élevés, les Molénais suivent le mouvement. Un an plus tard, ils refusent de dérégler la montre à gousset de pépé. Ils ont remarqué un truc un peu embêtant. Les vaches. Les Molénais se sont rendus compte que les vaches de l’île apprécient moyennement le décalage horaire. Ce qui est d »autant plus étonnant qu’il n’y a aucune vache sur Molène. Ni mouton, ni cochon. Juste deux ou trois poneys pour amuser les gosses des touristes. Et un vieux cheval de retour, Gweltaz Gouëdic, descendant du précédant susnommé.

En réalité, les Molénais sont des petits malins. Ils avaient décidé que si le soleil existe, ce n’est pas uniquement pour filer des coups aux Allemands en short. Ils tenaient à continuer à suivre le cycle naturel de l’astre qu’ils adoraient en loucedé depuis un voyage en Egypte. Donc, pour éviter une inspection de la DGSE et de Malotru, ils mirent le dossier sur le dos des vaches.

Depuis, les Molénais sont revenus dans le giron horaire de la république. Pourtant, un hôtel-restaurant résiste encore et toujours à l’oppresseur démocratique. Appelons cela la discipline bretonne.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

Publicité

3 commentaires sur “Irréductible

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s