32 mars

(non, je ne tomberai pas dans le jeu de mots aisé qui aurait consisté à intituler cet article « Poison d’avril » car je refuse la facilité et surtout que je l’ai fait l’an dernier, au début de la gripette, et je ne voudrais pas que mon biographe, hagiographe, épigraphe favori, monsieur P., me le reprochât)

Le sachiez-vous ?

Les origines du « Poisson d’avril » n’ont de cesse de créer des tensions entre historiens, ethnologues et plombiers-zingueurs. En effet, il est assez délicat de dater l’apparition du premier poisson dans le dos.

Cependant, quelques recherches sérieuses me permettent de vous enseigner la génèse de cette histoire.

Nous sommes en -834979, un mardi, en début d’après-midi. Jean-Kevin Cromagnon joue près de la lave du volcan avec ses amis. Les chenapans aiment à risquer la mort en poussant les plus faibles dans le magma en fusion. Le grésillement et l’odeur provoqués par les chairs des malchanceux est un délice auditif et olfactif, pour les plus costauds qui surveillent la cuisson de la viande de leur goûter (le barbecue ayant été inventé la semaine dernière). Mais l’adolescent, de tous temps, se lasse vite.

Jean-Kevin propose aux survivants de se rendre au lac. Il s’agit d’une étendue d’eau saumâtre dans laquelle des animaux répugnants mutent à vitesse grand V. Pierre-Steven, le plus retors de la bande, propose un jeu. Il récupère un poisson mort, et en décomposition avancée, sur la rive, et improvise les règles suivantes. Les garnements vont se passer le poisson jusqu’à la tombée de la nuit, et celui qui se trouvera en possession de la dépouille lorsque l’église sonnera huit heures, devra rester dehors toute la nuit, avec la charogne autour du cou.

C’est Louis-Brandon qui décroche le cocotier. La pierre se referme, en grinçant, sur l’entrée de la grotte et l’alarme est branchée. Le jeune homme sait que sa vie dépend de sa malice. Sultan, le dernier T.Rex, rôde depuis quelques nuits autour de la grotte. Et Sultan adore le poisson faisandé (pour les paléontologues en herbe qui m’affirmeront que les T.Rex ont disparu depuis 15 millions d’années, primo, j’attends un film super 8, une photo de famille, bref une preuve, secundo, j’ai écrit que Sultan est le DERNIER, calmez-vous ; en vous remerciant) avec de la moutarde (Sultan est un de mes ancêtres).

Au petit matin frileux, Louis-Brandon manque à l’appel. Sa mère râle un peu parce qu’il portait une peau d’ours toute neuve. Mais, en réalité, elle l’a toujours confondu avec le fils de la voisine. Son père râle un peu parce que il avait prévu de bouffer Louis-Brandon plutôt que d’aller à la chasse. Assoupi dans un coin, Sultan digère.

C’est depuis cette période que les gamins facétieux accrochent des poissons dans le dos des gens qu’ils veulent ridiculiser, en espérant, sous cape, que Sultan passe par là.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

4 commentaires sur “32 mars

  1. J’ai eu lu un livre quand j’étais très jeune qui s’appelait le 32 mars. Je ne l’ai jamais retrouvé. Peut-être avez-vous lu le même?
    Pour le poisson d’avril, je me souviens d’une bande dessinée dans un magazine pour enfant (une copie de Tintin qui s’appelait Junior et qui était vendu de porte en porte). Ils expliquaient que ça venait de l’île d’Avre, au large de la Bretagne. Je ne sais plus ce qu’il s’y passait, mais on y affirmait que les Bretons aimaient bien le poisson d’Avre île. Bon, ce n’est pas la meilleure explication, je reconnais, mais elle est aussi crédible que celle que vous nous présentez.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s