Le dernier détective – Robert Crais

Le dernier détective – Robert Crais – Belfond

L’éditeur Belfond est un spécialiste du genre. Le roman noir parfumé à la testostérone, sitôt lu sitôt oublié (et non, je ne dis pas cela parce qu’ils ont refusé un de mes manuscrits, enfin si, un peu). « Le dernier détective » n’échappe pas à la règle de ces polars interchangeables bourrés de clichés et de stéréotypes (le copain du héros est un costaud qui ne dit jamais un mot mais qui cache des fêlures).

J’aime bien. J’aime bien parce que je suis en terrain connu, parce que les pages se tournent très vite et parce que ce n’est pas très difficile à comprendre. Malgré tout, parfois, je me demande si les auteurs existent réellement. S’il ne s’agit pas d’un algorithme super bien foutu qui débite à la chaîne de gentillets romans destinés à être lus sur la plage, les doigts de pied en éventail. Le seul problème de Crais et consort, c’est qu’ils minimisent le travail de certains de leurs confrères presque morts sous le harnais pour accoucher de romans noirs majestueux (genre Maurice Dantec, « Les racines du mal »). Il en faut pour tout le monde me direz vous. Certes. Ne boudons pas notre plaisir, disait ma grand-mère qui n’a jamais lu un polar de toute sa vie.

Alors, dois-je vous le conseiller, vu que mon avis éclairé vous importe tant (mon psy me dit que je verse dans la mégalomanie et l’autosatisfaction, je vais changer de psy) ? Faites comme vous voulez, mais je crois qu’il existe trop de vrais bons bouquins pour « obligatoirement » lire Crais. Procurez-vous « Les racines du mal » et attendez-vous à passer des nuits blanches de lecture et des nuits noires de cauchemars. J’attends vos comptes-rendus de lecture épouvantée.

Non, mais culturellement.

Jourd’hu

Un commentaire sur “Le dernier détective – Robert Crais

  1. Bon jour,
    Je ne suis pas polar … enfin, pas trop … et même je lis un certain Simenon ou Malet ou autres méconnus de temps à autre… il me faut de quoi me titiller le phrasé, la tournure, l’embranchement, le frelon de l’expression … mais diantre « Les racines du mal » … non, je ne crois pas … 🙂
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s