QR Code

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Depuis quelques temps, est apparue dans notre merveilleux monde moderne, la dictature du QR Code.

Tout d’abord, je dois vous avouer que pendant longtemps, je ne savais pas ce qu’était ce machin. De plus, je m’en battais l’œil d’une force… Mais j’avais tort. Peu à peu, ce truc moche comme tout a pris une place prépondérante dans notre vie de peigne-cul. Pardon pour ce terme, mais plus le temps passe, plus je me sens dans la peau d’un paysan du 19è siècle qui retourne la terre avec un soc en bois fendillé tiré par un cheval cacochyme, alors que son voisin dispose du dernier modèle de tracteur Massey-Ferguson, avec climatisation, hi-fi, GPS, siège chauffant et massant, douche italienne, bar à cocktails, téléphone satellite, sèche-cheveux, cireuse de chaussures, allume-cigare, boite à cigares, coupe-cigare, wifi, réfrigérateur, assistant personnel et QR Code à la con collé sur le pare-brise.

Récemment, j’ai appris une information qui m’a donné envie d’aller vivre dans un chalet perdu au fin fond de la cordillère des Andes et de ne plus jamais croiser un être humain. Notre cher gouvernement, les instances européennes, et sans doute les politiques corrompus du monde entier, ont décidé de nous imposer, à nous pauvres insectes minuscules dépendants de la volonté des pachydermes décideurs, des restrictions liberticides. Les bars finiront par rouvrir, c’est un fait. Seulement, pour pouvoir entrer dans ces lieux conviviaux, symboles de la révolte, du contre-pouvoir et de la mufflée au Beaujolais nouveau, il faudra montrer patte blanche car le cafetier pourra/devra refuser certains consommateurs potentiels. En effet, pour boire un petit noir au zinc, vous devrez présenter soit un pass-sanitaire attestant de votre état vaccinal positif, soit un test attestant de votre état fébrile négatif, soit votre smartphone dans lequel vous aurez téléchargé je ne sais quelle connerie qui sera lue par le QR Code installé sur le comptoir. Donc, si pour une raison ou une autre vous n’êtes pas vacciné (genre absence de place en vaccinodrome voire absence de vaccins, ou décision personnelle parfaitement respectable), ou si vous n’avez pas de test sous la main, ou pire, parce que très vite cela deviendra la norme, si votre téléphone, datant de Mathusalem, ne permet pas de télécharger des âneries, mais vous n’en avez rien à faire car un téléphone c’est fait pour téléphoner pas pour exclure l’usager de la vie réelle, ni permettre aux GAFA de vous pister comme un vulgaire renard des neiges en Alaska par un trappeur sale comme une teigne et ivre de mauvais bourbon. Autrement dit, pour aller descendre une bière au bistrot, vous devrez vous soumettre.

Peut-être sentez-vous dans ce réquisitoire, une légère odeur de complotisme. Je vous assure que si je suis complotiste, c’est à l’insu de mon plein gré. Un peu rétrograde, je veux bien, je ne prends pas cela comme une insulte. Je refuse la dictature de la technologie. J’envisage de me séparer de mon mobile de 2006, sans me ruiner avec un modèle récent qui permet de lisser les cheveux et qui vous donne, en temps réel, la température au Zimbabwe. Juste un téléphone fixe. Et j’apprends que les fixes devraient être supprimés d’ici 2024. Et vivre sans téléphone, aujourd’hui, est une gageure à laquelle je ne souhaite pas me confronter. Pas encore. Le jour de mes 75 ans, si leur dieu me prête vie, je bazarderai mon mobile. Il aura 34 ans. Il aura mérité de rejoindre la paradis des téléphones désuets.

Le pire dans tout cela, c’est que je redoute d’être confus dans mon propos car je ne parviens pas à m’intéresser suffisamment longtemps aux nouvelles pour, vraiment, maîtriser toutes les informations. Le coup du QR Code au bistrot, j’ai vu cela, en état comateux, ce midi au journal de la 2.

De toutes façons, je ne vais plus dans les bistrots depuis que c’est interdit d’y fumer. Je ne vais plus au cinéma depuis que Sigourney Weaver a remisé sa tenue de l’espace. Je ne vais plus au stade depuis que… Je ne suis jamais allé au stade. Je suis juste un peu chagrin de ne pas pouvoir aller applaudir mon cousin par la fenêtre qui joue dans une troupe de théâtre amateur (non, je déconne, j’aurai une bonne excuse pour décliner l’invitation).

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

14 commentaires sur “QR Code

  1. Le QR code sur un téléphone ? Ce n’est rien ; bientôt les futures générations seront pucées à la naissance, comme du bétail. Aller au bistrot, se taper une mousse ou un kawa en fumant une blonde fera partie des archives de l’humanité. Ce doit être la pluie qui me rend si maussade…à moins que ce soit la nostalgie qui me gagne, à moins que ce soit la peur…

    Aimé par 2 personnes

  2. Bonjour, QR code… cela m’énerve surtout que j’ai du mal à « maîtriser  » mon i-phone sûrement obsolète, quelles drôle de vie nous avons en ce moment. Et le temps qui est aussi d’humeur chagrine, mais bon, tant qu’on a la santé Bonne journée amitiés MTH

    J’aime

  3. — Il est où le Machin-Chose ?
    — Dans ton Q… -R-code !

    Si j’ai bien compris… non seulement, nous ne pourrons plus aller au bar sans être vaccinés, mais de surcroît : « ILS » nous pisteront… (Tiens donc, celui-là va tous les soirs picoler… !).

    J’aime

  4. Bonjour QR Code. Nous serons nombreux à ne pas avoir le matos utile à ce truc. Bon, je viens de découvrir l’information (merci hein) mais ça ne va pas changer mon mode de vie. D’ailleurs, hospitalisée ces derniers temps, ils n’ont même pas osé me faire un test (pourtant j’étais affaiblie). J’ai même été dispensée de masque, comme quoi hein….
    Alors je serai complotiste (ou résistante), je garde mes chevaux, ma faux et mon râteau en bois.
    Allez, courage 😉

    Aimé par 3 personnes

  5. Mon commentaire va aller à l’encontre des précédents : j’aime les nouvelles technologies. Mon smartphone m’est indispensable. Je fais tout avec, y compris ma déclaration d’impôts. Le déverrouillage par empreinte évite d’avoir à se souvenir de son mot de passe.
    C’est pratique les QR Codes vous savez ! Il suffit de les scanner pour être dirigé vers un lien sans avoir à se tartiner la saisie dudit lien. Il n’ont pas vocation exclusive à servir de laisser passer où que ce soit 😉
    Les téléphones fixes ne devraient pas sortir du bureau. Ils sont encombrants, bruyants, et on ne peut pas bloquer les indésirables.
    Et pour clôturer (je crois que je ferai un billet de tout ça plus tard) : je me fiche d’être pistée. Je n’ai tué personne et n’envisage pas de le faire…

    J’aime

    1. Je ne suis pas en désaccord avec vous, à ceci près que je ne vois pas pourquoi je devrais me ruiner avec un smartphone dernière génération dont j’aurais très peu l’usage, pour pouvoir aller au restaurant ou au théâtre. Bonne soirée.

      Aimé par 1 personne

      1. Je vous comprends. Je m’interroge d’ailleurs souvent sur l’opportunité d’avoir un téléphone couteux dont on fait un usage restreint (je pense à certaines personnes de mon entourage professionnel). Je conseillerais d’ailleurs à certaines personnes d’acheter une montre et de ressortir des placards leur bon vieux Nokia 3310 !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s