Coco bel œil

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

On dit souvent que la société française est très mal adaptée aux personnes handicapées. C’est vrai et c’est assez révoltant. Mon propos du jour ne concerne pas les handicaps lourds, les vies tordues, les destins brisés, les injustices.

J’aimerais vous entretenir des autres handicaps. Ceux qui ne sont pas considérés comme tel. Ceux avec lesquels on vit. Ceux tellement nombreux que personne n’y prête attention. Les handicaps du quotidien. Presque tout le monde appartient à l’une de ces catégories, et certains cumulent. Les gauchers, les diabétiques, les daltoniens (je viens d’apprendre que le daltonisme était exclusivement masculin), les pieds plats, les chauves, les kinesthésiques, les constipés, les asthmatiques, les acouphènes, les socialistes, les phobiques, les albinos, et bien d’autres encore.

Toutefois, je trouve qu’un handicap « léger », n’est pas assez mis en avant. La myopie.

Oui mesdames et messieurs, la myopie est tragiquement banalisée, et je sais de quoi je parle, vu que je porte des lunettes depuis plus de quarante ans pour une dioptrie de -4 à droite et -5 à gauche, à une vache près. Vache que je ne distingue plus à trois mètres sans mes bésicles.

Il faut se souvenir que dans les années soixante-dix les « binoclards » étaient bien moins nombreux qu’aujourd’hui. Le jour où je me suis pointé au collège avec des lunettes sur le nez, j’ai été l’objet de plaisanteries, pas bien méchantes, mais tout de même blessantes, notamment le grand classique « serpent à lunettes » qui me fait sourire aujourd’hui, pas jadis. Pour assumer sa myopie corrigée à l’époque, il fallait être doté d’une forte personnalité, que je ne possédais pas. L’exercice de la séduction s’avérait bien plus complexe. La confrontation physique avec d’autres garçons n’était même pas envisageable. Mais ce n’est pas tout.

Nombre d’activités étaient proscrites aux porteurs de binocles. A plusieurs reprises, en cours de sport (EPS pour les jeunes), le prof m’a exclu de l’activité ou a exigé que j’ôte mes lunettes à cause de leur caractère dangereux (ce qui était presque compréhensible car, à l’époque, il arrivait que les carreaux de lunettes soient en verre, et par conséquent, dangereux). Or, sans correction, par définition, je ne vois rien. C’est peut-être étrange d’écrire cela en 2021, mais les profs d’alors doutaient parfois de ma sincérité, et pensaient que j’étais un tire-au-flanc. Je vous assure que c’était difficile à vivre. Plus tard, des activités m’ont tenté, mais les lunettes m’ont freiné. Le judo, la natation, la voile, même le football est incompatible avec la myopie. Je vous vois venir. Et les lentilles de contact. Alors d’une, dans les années soixante-dix, on en parlait peu et certainement pas pour les adolescents, et de deux, il existe des yeux, comme les miens, intolérants aux verres de contact (même si, je vous l’avoue, il s’agit, dans mon cas, d’une erreur d’une ophtalmo incompétente qui m’a bousillé les yeux avec des lentilles inadaptées). Aujourd’hui, l’opération de la myopie est très courante et, me semble-t-il, généralement couronnée de succès. Mais ce n’est pas à la portée de toutes les bourses, et, encore une fois, peu en vogue, voire risquée, lorsque j’avais vingt ans. D’autant que dans une famille de bigleux, bigleux tu es, bigleux tu demeures.

Il existe un cas particulier dans lequel les myopes sont, j’ose le dire, discriminés. La GAV. Oui, en effet, je parle de la garde à vue. Plus exactement d’un moment étrange. Quand vous êtes conduits dans une cellule en plexiglas pour y « réfléchir » et que vous devez vous délester de ce que l’administration considère dangereux : les lacets, la ceinture ou les bretelles, le foulard, et les lunettes donc. Comme si les verres d’aujourd’hui permettaient de s’ouvrir les veines. C’est d’une telle bêtise que les mots me manquent, sauf que si les flics réfléchissaient un peu (mais c’est interdit par le manuel), ils se rendraient compte qu’une fermeture Eclair est bien plus dangereuse qu’une innocente paire de lunettes. Toutefois, ils ne pourraient pas, décemment, demander aux prévenus de quitter leurs futals. Là où je veux en venir, c’est qu’il est extrêmement désagréable, et inéquitable, de se trouver plongé dans un brouillard oculaire sous prétexte de votre propre sécurité.

Je connais un gars de mon âge, un gamin donc, myope, moins que moi tout de même, qui vit sans correction depuis toujours. Je refuse de monter en voiture avec lui.

Sachiez-vous que l’émission de télévision Koh-Lanta refuse systématiquement les myopes équipés de lunettes ? Discrimination dont le CSA se fout comme de l’an 40. Mais devinez-vous la raison ? Eh oui, bien vu, le feu.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

6 commentaires sur “Coco bel œil

  1. Et la natation à l’école ? Quand les instits ne pensent pas une seconde que tu ne vois rien et que moi gamine je craignais à chaque minute soit de me tromper de classe (il n’y a rien qui se ressemble plus que dix instit en claquettes et t-shirt blanc et ne parlons même des gamins !) soit de me prendre les pieds dans un rebord ou autre …
    Et plus tard, sur les plages reunionnaises où je ne retrouvais ni familles ni amis car je ne vois rien à 2m… se retrouver sous le parasol d’inconnus quand t’es ado c’est pas le bonheur (et crier maman a tue-tête n’est même pas une option envisageable à 16 ans 😁) !!!
    Plus récemment avec la buée sur les lunettes dues aux masques, mes enfants me faisaient traverser la route car je ne voyais pas plus avec que sans !
    Par contre, si cela ne m’a pas empêché de faire 10 années de judo, ça m’a permis d’échapper quelques fois aux sports collectifs que je déteste pratiquer 😄

    Aimé par 2 personnes

  2. Les socialistes !🤣🤣🤣🤣
    En tant que myope binoclée depuis 35 années, privée de brasse boulée à la piscine en raison des lunettes embuées certes, mais qui permettent d’éviter des rencontres fortuites, je soutiens vos propos !🙏

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s