Les neufs géants – Edward Marston

Les neufs géants – Edward Marston – 10/18

–« Ignaaaaaaaaaaaaaaaaaaace !

— Je suis là Papa, inutile de hurler.

— Je suis chez moi, je hurle si je veux !

— D’accord Papa.

— Tu as fini le bouquin que je t’ai donné ?

— Oui Papa.

— Alors ?

— Alors quoi ?

— Arrête de jouer au plus con ! Avec moi tu perdras toujours ! Ton compte-rendu, il est où ?

— Je n’ai pas eu le temps. J’ai un devoir de maths demain.

— Je t’ai déjà dit que les études ne servaient à rien à 5 ans ! Et la 4è c’est une classe de bâtards ! Le blog de ton père est beaucoup plus important.

— Mais Papa, les maths c’est primordial dans la vie…

— Tu te fous de moi, fils de crétin ! Je m’en passe bien des maths moi ! Tant que tu sais compter jusqu’à douze, c’est suffisant.

— Très bien Papa.

— Alors ce bouquin ?

— Douze.

— Quoi douze ?

— Il vaut douze sur vingt.

— Développe !

— C’est une bonne étude de mœurs de l’Angleterre élisabéthaine. Toutefois, la trame de l’intrigue manque d’audace et d’originalité. Je dirais qu’Edward Marston fait preuve d’un certain laxisme dans la création. Les personnages sont trop stéréotypés, dépourvus de hardiesse. Les coups de théâtre sont attendus. La philosophie existentielle de Hegel souligne que l’appartenance à un groupe social n’implique pas de se comporter comme le dictent les valeurs dudit groupe. Les figures féminines sont dépeintes comme des protagonistes à la croisée des chemins. La volonté de l’auteur d’affirmer un féminisme de bon aloi jure avec l’époque. La veulerie et la cupidité consommées des opposants, terme du schéma narratif traditionnel, agacent le lecteur qui n’en peut mais de la stupidité confondante des « méchants ». En conclusion, une lecture distrayante jusqu’à un certain point, mais une pauvreté regrettable dans l’ambition de l’auteur. Voilà.

— …

— …

— Je vais mettre douze, ça suffira. »

Non, mais culturellement.

Jourd’hu

2 commentaires sur “Les neufs géants – Edward Marston

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s