Le Poisson chinois a tué Hitler – Jean Bommart

Le Poisson chinois a tué Hitler – Jean Bommart – Le livre de poche

Avec un titre comme celui-ci, on peut s’attendre à un nanar comme il en sortait par milliers des presses françaises il y a cinquante ans. Et on aurait raison.

Sans l’existence des CAL, je n’aurais vraisemblablement jamais lu ce bouquin, et j’aurais survécu.

Toutefois, je dois reconnaître un petit plaisir coupable à suivre les aventures de ce héros improbable dont je n’avais jamais entendu parler. L’auteur a la décence et l’intelligence de proposer un roman court. En effet cinquante pages de plus auraient rendu cette révision de l’histoire assez indigeste. Je suis un peu injuste en parlant de « révision de l’histoire », car mon lectorat attentif pourrait imaginer des choses discutables. Il n’en est rien. Bommart s’amuse à glisser un « super-héros » sans pouvoirs dans la véritable histoire, et ce qui m’ a vraiment intéressé dans ce roman, c’est la description sans concession de la débâcle des dignitaires du régime nazi en 1945. L’auteur se délecte dans l’exposition des travers de ces voyous et aliénés sans rien inventer mais en rappelant des faits objectifs souvent passés sous silence comme les haines au sein même du parti entre les généralissimes et la veulerie de beaucoup, prêts à tout, y compris la trahison et le meurtre, pour sauver leur misérable peau face aux alliés et aux soviétiques. A noter que la purge des derniers jours, orchestrée notamment par l’ignoble méconnu Martin Bormann, évita de nombreux jours de procès supplémentaires à Nuremberg.

Aucune fascination morbide de ma part, mais un intérêt réel pour essayer de comprendre comment des hommes peuvent en arriver à de telles extrémités. Le livre de Bommart, très loin de les excuser, éclaire, un tout petit peu, les actes insensés des barbares nazis en mettant l’accent sur leurs propres antagonismes, bienheureux pour notre civilisation.

A l’occasion, je relirai du Bommart si une CAL m’en donne l’opportunité.

Non, mas culturellement.

Jourd’hu

Un commentaire sur “Le Poisson chinois a tué Hitler – Jean Bommart

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s