Arc-en-ciel en berne

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Ce soir, l’Allemagne rencontre la Hongrie au stade de Munich. Si vous n’aimez pas le football, vous pouvez, tout de même, continuer à lire cet excellent article.

Les Bavarois avaient prévu d’illuminer l’Alliance Arena aux couleurs de la cause LGBTI. L’architecture du stade est assez incroyable et se prête admirablement à une telle manifestation. L’arc-en-ciel symbolique aurait marqué les esprits, sans gêner qui que ce soit. Sauf que.

Je ne vais pas vous mentir, la cause LGBTI ne me concerne pas. Je reconnais même qu’il m’arrive de ne pas être d’accord avec certaines déclarations. Comme il m’arrive de ne pas être d’accord avec le devis du garagiste ou les choix de Deschamps pour la composition de l’équipe de France. Non, je ne mélange pas tout. Ce que je veux dire, c’est que mon désaccord n’impacte pas la marche du monde. Et la plupart du temps, j’estime que les personnes LGBTI vivent suffisamment de galères, sans qu’on en rajoute.

L’UEFA (Union des Enfoirés du Foot et de l’Argent) a interdit aux Munichois de procéder à cette illumination, sous prétexte que les instances internationales du football ne se mêlent ni de politique ni de religion.

Mais WTF !

Qui sont ces abrutis qui confondent humanisme et politique ? Qui sont ces crétins qui associent dignité et religion ?

Vous voulez une réponse ? Vous êtes sûrs ?

Alors, je vais vous le dire. Gare aux oreilles chastes.

Ce sont des gros enculés qui ne pensent qu’à l’argent. Je parie que la moitié d’entre eux serait bien en peine d’expliquer la règle du hors-jeu.

Depuis des décennies, l’UEFA ne cesse de tremper dans des scandales financiers et/ou politiques. S’ils refusent que le stade de Munich soit illuminé aux couleurs LGBTI, c’est parce qu’ils craignent de choquer des pays qui condamnent l’homosexualité ou le transgenre. La Hongrie, par exemple. Mais les Magyars ne sont qu’une goutte d’eau, un prétexte. Le vrai problème, c’est le Qatar. Le Qatar qui pourrit tout avec son fric. Le Qatar qui impose sa vision rétrograde du monde de 2021. C’est épuisant tant d’obscurantisme.

Le Qatar qui organise la coupe du monde de football 2022…

Allez, rêvons un peu. Certains footballeurs, comme Antoine Griezmann, par exemple, s’émeuvent du sort réservé aux ouvriers émigrés qui meurent par dizaines sur les chantiers qataris. Et si…

Et si, Griezmann et d’autres disaient simplement NON. Hors de question d’aller jouer à la baballe sur les tombes de pauvres gars exploités par des gens autoproclamés « princes » « émirs » et je ne sais trop quelles autres conneries. Certes le football mondial s’écroulerait car le Qatar et ses copains du Golfe Persique n’accepteraient pas l’affront et ils retireraient leurs billes pour les placer dans le polo, le base-ball ou les châteaux de sable, je m’en fous. Les salaires des joueurs plongeraient mais, pas d’inquiétude, ils continueraient à gagner dix fois le smic, minimum.

Il est encore temps d’organiser la coupe du monde 2022 en Belgique. Et les Français battront les Belges en finale.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

Publicité

3 commentaires sur “Arc-en-ciel en berne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s