Dessein de seins

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Depuis peu, les culs bénits et autres empêcheurs de vivre en rond, qui n’ont vraiment rien d’autre à foutre, se plaignent du retour de la mode des seins nus sur les plages.

Mais WTF ! Regardez ailleurs bande d’abrutis !

Me revient en mémoire une réflexion de ma grand-mère. C’était une femme d’un grande piété qui chassait le blasphème et pour qui la sexualité n’était qu’une question de reproduction. Vers la fin des années 80, alors que nous marchions sur la plage, nous croisâmes une jeune femme topless. Mon aïeule me sortit cette phrase qui me laissa pantois : « Elle est belle, et elle le sait ».

Ma grand-mère était née en 1914. Malgré sa grande pudeur, elle considérait la poitrine féminine comme un organe nourricier qui, de surcroit, pouvait s’avérer très esthétique. Habituée, dans sa jeunesse, à voir des femmes se dégrafer pour donner le sein à leur enfant, elle n’était pas choquée par les torses féminins dénudés tant qu’il n’y avait aucune ambiguïté dans cette attitude.

Je suis du même avis. Même si je reconnais que les bustes féminins et masculins présentent quelques différences notables, je ne vois pas pourquoi des messieurs aux mamelles dégoulinantes et couvertes de poils peu ragoutants, seraient moins indécents que des dames à la poitrine triomphante.

J’ai lu que les femmes revendiquaient le droit au « no bra ». Les marches du festival de Cannes regorgeaient de robes portées ostensiblement sans soutien-gorge. Parfait. Libérez vos seins, mesdames. Ou pas. Surtout, faites ce que bon vous semble, n’en déplaise aux grincheux frustrés.

L’autre jour, une « affaire » défrayait la chronique. Des agents de sécurité d’un parc d’attractions avaient demandé à une jeune femme qui allaitait son enfant, de quitter les lieux car elle choquait, notamment, les enfants. Il semblerait que personne ne se soit ému de cet abus d’autorité. Je ne suis pas un spécialiste de la lactation, je n’ai, moi-même, pas été nourri au sein, cependant, il me semble que le lait maternel présente des avantages indéniables par rapport aux produits industriels transformés et pleins de saloperies. Qu’une femme se voit houspillée parce qu’elle a eu l’audace d’extraire un sein de son soutien-gorge renforcé pour alimenter son enfant, me fait penser que l’obscurantisme de jadis, rode de nouveau. Quant à l’avis des enfants, une nation équilibrée devrait s’en passer

Un seul petit détail me chiffonne dans ce débat qui ne devrait pas être. Mesdames, si, en accord avec votre liberté individuelle, vous décidez de faire prendre l’air à vos gougouttes, de grâce, évitez de traiter les hommes, dont le regard dévierait d’un chouia, de pervers, #balancetonporc. Souffrez que la plupart des hommes, et certaines femmes, rendent hommage à vos rondeurs délicates sans imaginer, une seconde, se précipiter sur vous pour vous agresser. Je m’en vais vous en conter une bien bonne. En septembre dernier, je résidais dans la demeure en bord de plage (du calme, je ne suis pas propriétaire). Comme chaque jour, j’allais une bonne dizaine de fois au bout du terrain qui jouxte la plage pour vérifier que le sable n’avait pas foutu le camp. Quelle ne fut pas ma surprise de tomber nez à seins avec deux jeunes femmes qui avaient l’intention de prendre un bain totalement à oilpé ! Gêné (si si), je me suis vivement détourné et j’ai regagné la maison, non sans avoir entendu un « Putain de pervers ! ». Je n’en ai pas cru mes orteils. Et d’une, il ne s’agit pas d’une plage naturiste, et de deux, si on se fout à poil sur une plage publique, il ne faut pas s’étonner qu’une paire d’yeux, ou davantage, s’égare, à peine un instant, sur ce que la nature vous a fourni. Merde à la fin.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

8 commentaires sur “Dessein de seins

  1. Pour ma part je ne fais pas de seins nus sur la plage, mais j’aimerai. Faudrait que je teste. Mais quand je vois la gêne que je provoque sans soutien gorge…. certaines personnes ne peuvent quitter des yeux cet endroit de mon anatomie quand un bout de téton pointe un peu….au travail on houspille ( on est un con c’est bien connu) les jeunes filles sans soutifs, «  alors , t’as pas mis de soutien gorge!!! » et moi de répondre, «  moi non plus, ça pose un problème? ». Oui , des hommes torse poil, avec plus de poitrine que moi ça choque personne…. alors qu’on nous foute la paix!
    Et on a tellement moins chaud!
    Liberté pour les nénés!

    Aimé par 2 personnes

  2. Le « droit » ? (au no bra) Puis quoi encore ! Personnellement, je fais ce que je veux et ne revendique rien. Je ne porte un soutien gorge que rarement, ça me gêne beaucoup. Je n’en fais pas un combat ni quoi que ce soit de transgressif. Ca me gêne, je n’aime pas en porter, je n’en porte pas. Point. J’évite l’indécence de la transparence, c’est une question de bon sens et une évidence.
    Mais il est vrai que je me moque du regard et de l’opinion des autres depuis… toujours 😉

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s