Trucs et astuces de nos grands-mères

Trucs et astuces de nos grands-mères – Terres éditions

Qui a assassiné le vinaigre blanc ? Telle est la question principale de ce thriller haletant. Les suspects se succèdent à un rythme effréné. Qui du bicarbonate de soude, du citron jaune, de l’ortie, de la cendre, de la salive, du soda, oui qui a commis cet acte horrible qui ne restera pas impuni ? Un suspense intense, mené de main de maître par la grand-mère la plus…

Euh, ça se voit non ?

Je bats ma coulpe.

Pour vous dire la vérité, j’ai commencé un pavé de mille pages que je m’attendais à dévorer comme un requin le ferait d’une touriste allemande à Vanuatu, mais le roman en question, que je chroniquerai plus tard, si j’en viens à bout, s’avère, pour l’instant, après 300 pages, d’un ennui abyssal. Il s’agit d’un de ces romans étasuniens qui ne raconte rien, ou vraiment pas grand-chose, et qui gonfle sa poitrine d’importance, lorgnant du côté de Roth, le très surestimé. Il est possible que ce bouquin soit mon chant du cygne en matière de littérature classique US contemporaine. J’en ai assez de ces fades introspections égocentriques qui durent des pages et des pages. Des descriptions de carrefours, de parcs, de villes tous semblables. Des histoires de sales gosses qui méritent des baffes. Et un secret de famille. J’ai l’impression d’avoir lu cela cent fois. Pourtant, je vais encore insister un peu.

Sinon, ça va vous ?

Non, mais culturellement.

Jourd’hu

P.S. : Faire offre pour l’armoire bretonne.

7 commentaires sur “Trucs et astuces de nos grands-mères

  1. Pensez-vous ne pas faire peur aux touristes allemandes qui se font dévorer au Vanuatu en les incitant à passer leurs vacances en Bretagne?
    Blague à part, tous ces « pavés » américains sont effectivement indigestes. Mieux vaut lire ou relire des auteurs comme Cormac Mac Carthy, Raymond Carver, par exemple. (liste non exhaustive, loin de là); quant aux produits de grand-mère, ils existent toujours en rayonnage (sauf la cendre de mamie Marguerite que nous avons du vendre en solde car elle continuait à râler dans son vase).
    Pour ma part, culturellement, je vous lis avec plaisir (ce qui me réjouis, c’est qu’ensuite je vais faire une petite sieste ce qui n’est pas donné aux ouvriers qui suent sur tous les chantiers du monde, il faudrait faire des Jeux Olympiques de la Sueur, qu’on appellerait Jus Olympiques de l’Esclavage)
    Bonne journée à vous!

    Aimé par 1 personne

      1. petit supplément du « ça me dit » (mais sans mots croisés):
        je vous conseille la trilogie avant les autres bouquins de Mac Carthy (on en a fait des films, mais l’écrit reste majeur, à mon avis)
        Pour Raymond Carver, piochez n’importe lequel, installez-vous dans un fauteuil à bascule, et lisez-le en regardant en même temps le temps qui passe, celui où l’on pense qu’il ne se passe rien mais qui est tout ce temps que l’on ne perd jamais de vue.
        Allez, je vais siester !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s