Abracadabra

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Je me demande pourquoi je regarde des vidéos de magie, c’est le truc qui m’énerve le plus au monde.

Il faut, tout d’abord, que je vous conte l’origine de mon agacement extrême. Faites vous infuser un chat et installez votre tisane sur vos genoux, tonton Jourd’hu narre.

Par un moche jour de juillet 1996, en compagnie de deux amis, nous embarquâmes pour une croisière qui devait nous mener de Roscoff à Cork, à bord du Pen-ar-Bed, fleuron de la flotte de la « Brittany Ferry ». Après avoir mangé dans un verre, nous décidâmes d’assister au spectacle offert sans augmentation du prix des consommations. Il s’agissait d’une démonstration de magie. Franchement, lorsque j’ai vu la dégaine de la vedette du soir, je m’attendais à l’équivalent de la représentation de fin d’année d’une classe de CM1. Genre Siegfried ou Roy, mais version low-cost. Son numéro ne comprenait qu’une démonstration de son talent. La « malle des Indes ». Le classique des classiques. J’en riais à l’avance. Toutefois, je m’approchais au maximum et me trouvais à, à peine trois mètres, de la scène. L’exécutant ligota une jeune femme, avant de la couvrir de chaînes et de cadenas qu’il fit vérifier par un spectateur (pas à moi malheureusement), avant de l’enfermer dans un sac en toile de jute, puis d’ouvrir la malle, de déposer son colis dedans, et de refermer l’engin. Ensuite, il monte dessus, lève lentement un drap devant lui, drap qu’il laisse retomber d’un coup juste quand il dépasse son crâne. Et hop, c’est la nana qui se trouve sur la malle. Qu’elle ouvre, et le mec est dans le sac enchaîné et ligoté… J’ai commandé une autre Guiness.

J’étais à trois mètres ! Je n’ai rien vu ! Et je peux vous assurer qu’il n’y avait pas de trappe dans le plancher, que les deux artistes n’étaient pas des jumeaux, bref, il y avait un truc, évidemment, mais il m’a complètement échappé.

Depuis, je ne vis plus. Je veux savoir comment ils font. J’ai exploré le web en long en large et en travers, mais pas en dark, et j’ai bien trouvé deux ou trois rigolos qui vous expliquent des tours de base, mais rien sur la « malle des Indes ».

Ok, vous allez vous dire que je joue les candides. Et c’est vrai. La « malle des Indes » n’est qu’un tour de passe-passe plus ou moins habile. Je sais bien qu’il existe une ouverture bien dissimulée à l’arrière de la malle. Il n’empêche que la magie me fascine. Et m’énerve.

La nouvelle génération de magiciens (que l’on voit beaucoup dans les émissions genre « America Got Talents ») est vraiment surprenante. C’est assez difficile d’en parler, il faut vraiment la voir. Beaucoup d’entre eux travaillent sur les prédictions. Par exemple, l’artiste demande des nombres au hasard dans le public, il les multiplie et surprend tout le monde avec un résultat tout rond ou un lapin qu’il sort de son chapeau et qui porte, sur sa fourrure, la solution. Mais le tour ne s’arrête jamais là. En général, le magicien diffuse une vidéo tournée quelques jours plus tôt, preuves à l’appui, dans laquelle il donne tous les numéros demandés au hasard dans le public.

Mais qu’est-ce que ça m’énerve !

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

2 commentaires sur “Abracadabra

  1. Pour ma part, ce qui m’énerve, c’est quand je ne trouve pas le truc, que je vois la solution et que je me retrouve bête car c’est d’une évidence et simplicité enfantine. Il fallait juste y penser. Et je suis encore plus énervé d’être allé chercher l’explication au lieu d’y trouver par moi-même.
    Mais j’ai aussi assisté à un spectacle, une fois, je me suis mis debout devant l’estrade, et pourtant, je n’ai rien vu!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s