Photo génie

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Aujourd’hui, la plupart des gens possèdent des centaines de photographies dans leur téléphone. Dont une bonne moitié les représente en train de sourire bêtement en regardant, vers le haut, leur propre main : c’est le selfie. Sachez-vous que des dizaines de personnes meurent, chaque année, en se prenant eux-mêmes en photo dans des conditions périlleuses ? En haut d’une grue (l’engin pas l’oiseau, quoique). Le long d’une voie ferrée (avec le train pus large que prévu au second plan). Dans la savane (ne jamais tourner le dos à un lion, jamais). Dans une eau limpide (avec un aileron à trois mètres). Dans un fast-bad-food. En démarrant la tronçonneuse avec les dents.

Les femmes et les hommes de ma génération et plus, détiennent une boite à chaussures remplie de photographies « papier ». Souvent, on y trouve toute une vie, voire plusieurs. Le bébé en couches culottes, les premiers pas, la découverte des cadeaux de Noël, la photo de classe de CE1 (mais comment vous habillait votre mère !), le joli costume au mariage de la cousine (avec le col de chemise « pelle à tarte »), l’aube débile de la communion solennelle (et la blague récurrente « Vous êtes beaux avec vos aubes »), un feu de camp avec les copains (dont le casse-bonbons qui débute à la guitare), le déguisement de carnaval cousu par la grande sœur qui maîtrisait mal la Singer, la première voiture, la deuxième (car la première n’a pas duré longtemps), une demoiselle ou un jeune homme totalement oublié(e), le séjour à Lisbonne, Rex, la grand-mère qui regarde dans le vague, la maison neuve (avec ses majestueux massifs de fleurs dont personne ne se souvient), le sourire béat et la médaille autour du cou… Et puis la série s’arrête. On ne sait pas trop pourquoi. Peut-être que quelqu’un a estimé que ces photos devaient changer de boite de chaussures. Ou alors, les smartphones sont apparus.

Beaucoup de ces clichés ont perdu leurs couleurs, notamment lorsqu’il s’agit de polaroïds, sont surexposés, mal cadrés, déchirés, en double (promotion chez Kodak), troubles, humides de larmes, insupportables de nostalgie.

Je ne possède pas de boite à chaussures remplies de documents argentiques, car je ne supporte pas de me voir en photographies. J’évite même les miroirs. Je me regarde tellement peu que je viens de m’apercevoir, à 55 ans, que mes narines ne sont pas symétriques.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

2 commentaires sur “Photo génie

  1. nous avons des centaines de photos dont plein de déjantées ( et même quelques polaroids en noir et blanc ) dans un mignon coffre en bois et dans des albums que je feuillette quelquefois en souriant ou en rigolant et j’en ai seulement 3 ou 4 sur mon téléphone mais plein sur l’ordi …

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s