Mad – Chloé Esposito

Mad -Chloé Esposito – Pocket (Fleuve Noir)

J’ai lu un cigare. C’est une expérience nouvelle pour moi. « Mad » est un roman à diviser en trois parties, comme un cigare.

1- Le foin – Premier tiers du livre – Un peu paresseux, lent, manque de saveur.

2- Le divin – Deuxième tiers du bouquin – Beaucoup plus enlevé, inventif, amusant même parfois (ok, « divin » est un peu exagéré mais je suis trop fier de ma métaphore filée cubaine).

3- Le purin – Dernier tiers du roman – Le drame. Esposito tente d’emmener son lecteur dans une sarabande meurtrière aussi burlesque que tragique. Toutefois, elle ne parvient pas à maîtriser l’enchaînement des péripéties et sombre dans l’à-peu-près. De nombreuses approximations émaillent le récit. Erreurs de narrations, oublis, impossibilités, ellipses trop faciles.

C’est dommage car la lecture est aisée et assez distrayante. J’avoue que j’ai toujours un doute quant à la traduction, pourtant, cette fois, j’ai l’impression que Laura Contartese fait de son mieux pour éviter le naufrage des derniers chapitres.

J’hésite vraiment, mais je pense que je lirai la suite (« Bad ») car il est assez rare de tomber sur un auteur qui ne craint pas de massacrer à tour de bras ses personnages et à créer une héroïne à la fois psychopathe, rigolote et touchante.

Non, mais culturellement.

Jourd’hu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s