Auto-école

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Comme tout un chacun, je suis un usager de la route. A bord de ma Lamborghini XTG 455, couleur tabac d’orient (hommage à Jean Graton), 250 kilos de charges utiles, double arbre à cames en tête (je n’ai pas la moindre idée de ce que cela signifie, mais j’adore l’expression), 43 litres au cent, un pape et douze soupapes, attache-caravane, jantes alu, toit ouvrant, pare-soleil « Star wars », pack fumeur, de 0 à 100 en un éternuement, autocollant « mon autre voiture est une 2CV électrique », je sillonne les départementales bretonnes limitées à 80 km/heures pour jouir de notre beau pays.

Toutefois, je me désole souvent lorsque, par hasard, mon regard se pose sur un panneau routier. Le nombre d’erreurs et d’invraisemblances commises par la DDE me laisse perplexe.

L’orthographe tout d’abord. Je conçois que l’exigeante profession de cantonnier ne demande pas d’accomplir un long cursus universitaire, mais il me semble qu’un Bescherelle pourrait être offert à chaque nouvelle embauche. En effet, des milliers de panneaux bordant nos routes affichent éhontément une faute digne d’un cancre de CE1. « 30 rappel », 110 rappel », était-il si compliqué de mettre le « s » qui s’impose au mot « rappel » ? (pour égayer votre journée, voici une petite devinette de mon cru ; pourquoi Patrick Bruel est-il jaloux des autoroutes ? pace que lui n’a jamais eu 130 rappels ; cadeau pour vos repas de famille).

Ensuite, je suis certain que vous avez déjà remarqué ces panneaux à proximité des zones pavillonnaires et des écoles : « Attention enfants ! » ou « Danger enfants ! ». Je veux bien que vos petits drôles soient un peu plus turbulents que jadis, mais de là à représenter un péril pour les automobilistes, il y a un gouffre.

Enfin, un dernier panneau ne cesse de m’étonner.  » Prudence sorties d’engins ». Que ces messieurs éprouvent le besoin de faire prendre l’air à leur engin, déjà, je trouve cela un peu limite, mais qu’en plus ils agissent le long de la voie publique, on ne m’enlèvera pas de l’idée que c’est révoltant.

Je ne peux m’empêcher de vous rappeler cette publicité radiophonique pour un magazine spécialisé dans l’automobile.  » X, le premier journal qui se met à la place du conducteur « ; N’est-ce pas un peu dangereux, tout de même, de confier son volant à un morceau de papier ?

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

6 commentaires sur “Auto-école

  1. Bonjour comme d’habitude la lecture de ce billet me met en joie, quel humour, et que de vérités, oui je mets un « s » il y a plusieurs vérités et chacun, souvent à la sienne, différente de celle des autres. Bravo et merci, cela me met de bonne humeur de bon matin Amicalement MTH

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s