Rosy & John – Pierre Lemaitre

Rosy & John – Pierre Lemaitre – Le livre de poche

Petite pause dans la lecture d’un pavé. Tout petit livre d’à peine 130 pages.

Sympathique.

Très bon personnage que ce commissaire Camille Verhoeven. Tout petit, comme le roman.

Voilà.

On ne peut pas écrire un chef d’œuvre à chaque fois. Selon moi, « Au revoir, là-haut » en est un. C’est amusant car il a écrit « Rosy & John » sur commande alors qu’il était plongé dans ses recherches sur la grande guerre pour « Au revoir, là-haut ». Ben si, c’est amusant. Pff, vous ne seriez pas un peu grognons ces jours-ci vous ?

Je me suis demandé pourquoi l’auteur avait choisi ce prénom féminin. Rosy. A part Rosy Varte, je ne vois pas d’autres Rosy célèbres. J’ai connu une Roseline, mais cela n’a rien à voir. Par conséquent, je n’ai aucune explication à vous fournir.

Sauf que les héros de romans portent souvent des prénoms improbables, voire des noms de famille inexistants. Je ne comprends pas cet effet littéraire. Perso, j’ai créé un personnage appelé Isidore Lune… Ah si, en fait, je comprends. Mais, au moins, Isidore n’a pas les yeux gris. Qu’est-ce que ça m’énerve ça, les personnages aux yeux gris ! Ou violets ! Même si je ne suis pas très observateur, je suis presque certain de ne connaître personne possédant des yeux gris. Je connais bien un gars qui a des yeux rouges, mais lui c’est particulier. Il fait une allergie à la bière. Au bout de quinze demis, ses yeux rougissent.

Non, mais culturellement.

Jourd’hu

9 commentaires sur “Rosy & John – Pierre Lemaitre

  1. Le prénom Rosy n’est pas bien connu en anglais non plus, mais il y avait 2 personnes célèbres aux États-Unis avec des prénoms similaires. Rosie Ruiz a triché pour gagner le Boston Marathon, et Rosey Grier (de son vrai nom Roosevelt) était un joueur de football américain, également connu pour avoir écrit un livre sur la tapisserie à l’aiguille.

    Aimé par 1 personne

  2. À propos de ton précédent billet, j’ai commandé un titre de Barjavel « Le grand secret »… juste pour voir si l’auteur m’inspirera. En lisant sa bibliogr. je me demande si « Le voyageur imprudent » n’aurait pas été plus ds les cordes de mon goût, mais personne n’en a parlé. Et ayant lu les résumés de qques uns de ses ouvrages, je me demande aussi si les thèmes ne st pas un peu « obsolètes »… ( ça se dit pour un sujet de roman ?).

    Aimé par 1 personne

  3. J’aurais donc dû m’intéresser plus tôt au monsieur. Pourtant certaines lectures d’auteurs depuis longtemps envolés ne prennent pas de rides… le choix des sujets ? Le ton de l’écriture ? Je ne parviens pas très bien à définir ce que le temps garde au frais et ce qu’il laisse rassir.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s