9000 ans (à une vache près)

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Nous y voilà les gars. On y est. Tant pis pour vous. Ce n’est pas faute de vous avoir prévenus.

Un aréopage de scientifiques de tous horizons vient de déclarer que, dans le meilleur des cas, il restait 9000 ans avant que l’espèce humaine ne s’éteigne. Rien que ça.

La première chose qui me vient à l’esprit c’est que ces types sont de sacrés optimistes. Monsieur Hawking tablait sur 2600, l’année, comme date ultime de notre civilisation. Dans les deux cas, c’est assez joyeux, non ?

Puis, tout de suite, comme vous je suppose, je m’interroge sur l’identité des scientifiques et sur leur manière de calculer l’apocalypse. Ma source dont je tairai l’origine (vous comprendrez que je ne peux pas TOUT vous divulguer) ne précise pas qui, ni où. En revanche, c’était ces derniers jours. Leur mode de calcul est sensiblement le même que celui de monsieur Hawking, c’est à dire qu’ils se sont intéressés aux possibilités renouvelables offertes par notre planète, à la démographie galopante et au bouleversement climatique. Et ils ont fait une règle de trois. Simple. Basique.

Ensuite, comme je suis un gros égoïste, je me demande ce que j’en ai à foutre vu que dans mon petit cas personnel, il me reste trente ans si le vent souffle dans le bon sens. Bon, mettons que je suis altruiste. 9000 ans, ce n’est pas si mal. Le PSG aura une (petite) chance de gagner la ligue des champions, le PS français devrait gagner la mairie de Berck-Plage, Pierre Niney devrait tourner 36 000 films (ah oui, il n’y a pas que des bonnes nouvelles), la covid 19 devrait être vaincue (mais pas la covid quarante douze), les tiques devraient dominer le monde et E.T. s’achètera enfin un téléphone mobile.

Une chose est certaine, je n’y suis pour rien. Je respecte l’environnement, n’ai pas fait d’enfants et lutte contre le réchauffement climatique. La preuve, cet été, je n’ai organisé qu’un seul barbecue. Et encore, lorsque j’ai posé les sardines sur la grille, elles se sont barrées à la nage.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

11 commentaires sur “9000 ans (à une vache près)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s