Sam Lion

Ursula, Raquel, Laura sont en deuil. Ces trois femmes, parmi d’autres, ont tenu Sam Lion dans leurs bras.

Charlot, Jean, Georges, Michel, Lino et tous les potes lui réservent un accueil digne de ce nom, je ne sais pas où, mais il existe bien un endroit où les acteurs rejouent leurs rôles pour l’éternité.

Je ne sais pas si les jeunes générations ont entendu parler de Jean Gabin, de Lino Ventura, de Simone Signoret ou de Marie Laforêt. Je ne suis pas convaincu non plus qu’il soit nécessaire de regretter ce constat. Je suis né en 1966, en pleine nouvelle vague donc, mais je n’y suis pour rien. La plupart des gens nés à cette période ont découvert le cinéma dans les années 80. La télévision de notre jeunesse diffusait certes des films, mais en quantité nettement inférieure à aujourd’hui, en plus, je n’avais pas le droit de les voir. Comme j’ai l’esprit de contradiction, je me suis, très tôt, intéressé au cinéma. De manière théorique dans un premier temps.

Je possède tous les « Première » depuis 1979. Je suis invaincu au Trivial Pursuit spécial cinéma depuis mai 1985. Je pense avoir vu au moins 70% des films sortis entre 1980 et 2010. Je suis un des vingt-sept Français à avoir vu, au cinéma, le trop oublié « Pas nous, pas nous » avec Gene Wilder. J’ai gagné les championnats départementaux de citage de comédiens et diennes mort(e)s avant 35 ans. J’ai vu douze fois « La folle journée de Ferris Bueller ». J’ai en ma possession une mèche de cheveux de Yul Brynner. Je sais qui est Pedro Armendariz. Je connais la belle-sœur du neveu de la tante par alliance d’un figurant de « Ben-Hur » (pas le con qui a oublié sa montre). Je suis le seul au monde (au monde !) a préféré « Aliens », donc le 2, aux trois autres. J’ai croisé Tchéky Karyo rue de la Roquette à Paris (il est plus petit que moi). Mon fils s’appelle Ignace (comme Ignace Boitaclou). Ma montre est un goodie de « La cité de la peur ». Je connais par cœur les dialogues de « La dernière folie » de Mel Brooks. Je suis convaincu que Claude Lelouch est le plus grand cinéaste de tous les temps. Je n’ai jamais vu « La vie est belle » de Frank Capra. Je suis amoureux de Raquel Welch, de Sivana Mangano, de Marie Laforêt et de John Turturro. Pas de Pierre Niney.

Depuis dix ans, j’ai un peu lâché l’affaire.

Je suis content de ne plus être prof. Si je l’avais toujours été, je n’aurais pas pu m’empêcher de faire allusion à Sam Lion face aux adolescents boutonneux qui auraient, au mieux, vu passer l’info sur un réseau social, au pire, qui me regarderaient comme un boloss en se demandant de qui je parle.

« Tu sais que ton père était avec le p’tit pompiste avant ? »

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

13 commentaires sur “Sam Lion

  1. Respects… Je suis née en mais 1968 🙏 pour marquer l’histoire dans la famille.
    Je connais les répliques du père Noël est une ordure, mais pas que. Je crois que « l’aventure c’est l’aventure » reste LE film devant lequel je continuerai à rigoler jusqu’à mon dernier souffle.
    Qu’en penseront les jeunes générations ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s