Surtensions – Olivier Norek

Surtensions – Olivier Norek – Pocket (Michel Lafon)

Voilà.

Voilà du bon boulot.

Merci monsieur Norek.

Pourtant, j’ai longtemps hésité à ouvrir un de ses romans vu que c’est un ancien flic. Et, me concernant, les bouquins d’anciens flics, c’est comme les artichauds, indigestes.

Je lui mets donc 1763,5 étoiles sur 2000. Pas mal.

Mais pourquoi pas plus, vous dites-vous, cher lectorat adoré ?

Tout simplement parce que Norek ne déroge pas à une règle (presque) obligatoire dans le polar contemporain. L’erreur. On s’emballe, on s’emballe et crac, la boulette. Qui me surprend toujours vu le nombre de lecteurs du manuscrit avant de le passer sous presse.

Son intrigue est assez limpide. Malheureusement (attention spoil), le coup des cinq pièces à conviction est un peu embrouillé. Mais attention, il n’est pas impossible que, pris par l’histoire, j’ai lu un peu trop vite certains passages. Et je ne reviens jamais en arrière.

Il n’en demeure pas moins que son travail est efficace, divertissant. En un mot, rare.

Comme quoi, je ne dis pas que du mal de mes confrères (comment je me la pète !).

Non, mais culturellement.

Jourd’hu

13 commentaires sur “Surtensions – Olivier Norek

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s