Yellow

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Allons bon, nous voilà en froid avec le Commonwealth. D’ici que les Roastbeefs nous déclarent la guerre comme au bon vieux temps, il n’y a pas la ligne droite d’Ascot.

Je n’y crois pas. Nos dirigeants font un caca nerveux parce que les méchants Australiens n’ont pas tenu leur parole. Comme si des descendants de bagnards et de prostituées pouvaient avoir une parole. Et puis, je rappelle à notre sinistre des « affaires des autres qui ne nous regardent pas » que le commerce international n’est pas une affaire de Bisounours. Comme si c’était la première fois ! En outre, un truc m’échappe. La France pleure sur 50 milliards d’euros, comme si l’intégralité de ces sous allait garnir les caisses de l’état. Je n’ai pas fait HEC, que leur dieu m’en préserve, mais je pense que dans la somme, il faut déduire les matériaux comme le formica et la moquette. Et les salaires des esclaves.

Mais la vraie question est la suivante. Pour quelles raisons l’Australie veut-elle se doter de douze sous-marins nucléaires lanceurs d’engins ?

Je rappelle que l’Australie est un très grand pays dont tout le monde se fout. Ses habitants marchent la tête en bas et fêtent Noël en été avec des bonhommes de sable et un Santa-Claus en string. Son climat oscille entre chaud, trop chaud et incendies. Sa population autochtone, à l’instar des Amérindiens, est presque éradiquée ou alcoolique. Ils sont nuls au foot (sauf au foot australien, un sport de dingos qu’ils sont les seuls à pratiquer malgré les nombreux décès ; si vous ne connaissez pas allez voir sur votre moteur de recherche favori, ça vaut le coup), nagent comme des poissons et boivent de la bière en faisant du surf. L’Australien le plus célèbre est une Australienne nommée Tina Arena. C’est pour vous dire le niveau. Même la faune est bizarre. Des kangourous à poches, des autruches qui s’émeuvent, des Kacolac qui fument de l’eucalyptus et des dingos qui jouent au foot, donc.

Alors pourquoi veulent-ils des sous-marins nucléaires ces cons-là ?

Pour déclarer la guerre aux Fidji ? A noter que 75% des Fidjiens mangent une bombe A au petit déjeuner.

Pour flinguer les requins ? Pauvres bêtes qui se nourrissent de si peu, à peine un petit surfeur par an.

Pour battre le record du Koursk ? Difficile défi.

Pour faire les malins en 2032 à Brisbane ? D’ici là, ils seront tout rouillés, à moins d’utiliser du Frameto.

Franchement, ce n’est pas un peu dépassés les sous-marins ? Les Australiens ne feraient-ils pas mieux de dépenser leurs sous pour aider les Aborigènes en déshérence ? Ou pour acheter des lances d’incendie ? Ou pour dire à Babeth qu’elle est bien gentille mémère mais que le Moyen-Âge, c’est terminé ? Ou, éventuellement, pour retourner la planète ?

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

5 commentaires sur “Yellow

  1. La France se fâche avec tout le monde: elle a annulé ce jour la visite du président du Con seil Fédéral suisse parce que la Confédération a recalé leur rafale au profit des avions américains. Naturellement, on peut se poser la même question concertant la nécessité pour la Susse d’avoir des avions de guerre. D’autant que, vu l’exiguïté du territoire, une fois arrivés à la vitesse de croisière, ils doivent faire demi-tour, tout en survolant une partie de l’Allemagne.

    Aimé par 1 personne

  2. Question pertinente. Se pourrait-il que le Commonwealth, justement, et les Etats-Unis soient en train de développer une stratégie d’encerclement de la Chine nécessitant l’armement de l’Australie ? Ce ne serait pas étonnant puisqu’il existe une alliance des services de renseignement des principaux pays du Commonwealth et des US, dite « Five Eyes » (GB, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande et US), et donc une perception institutionnalisée d’intérêts de défense communs, ce qui doit faire regarder une telle décision d’achat de sous-marins par l’Australie comme une décision en quelque sorte multilatérale. Mais ce qui me fait surtout réagir, c’est que, sauf erreur de ma part, l’Australie, parmi les pays qui sortent en tête des JO de Tokyo en nombre de médailles, est le pays qui a le plus grand nombre de médailles rapporté à sa population (25,36 millions d’habitants) : 46 médailles dont 17 en or (contre 33 médailles dont 10 en or pour la France et ses 67,06 millions d’habitants). Cela contrebalance un peu votre tableau au vitriol de la situation sportive. La faune particulière de l’Australie a beaucoup souffert des méga-feux récents, espérons qu’elle s’en remette.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s