Analyses

« — J’ai reçu vos analyses…

— Ok, ça raconte quoi ?

— Vous fumez ?

— Quel rapport ?

— Répondez-moi s’il vous plait.

— Ouais je fume.

— Combien ? Depuis quand ?

— Un paquet par jour depuis quarante ans. Ca apparait ça sur une analyse de sang ?

— Non… Enfin, ça dépend ce que l’on cherche.

— Et là, on cherche autre chose.

— Exactement.

— …

— …

— Bon, j’ai pas la journée non plus.

— Si… Enfin non, moi non plus d’ailleurs.

— Bon alors, sortez-moi votre blabla là, et on se quitte bons amis.

— Entendu… Alors, la première chose, c’est que le labo a glissé un papier manuscrit dans l’enveloppe. Je n’avais jamais vu ça en trente ans de carrière.

— Ah bon ! Et ça dit quoi ?

— Ecoutez, il vaut mieux que je vous le livre tel quel, on en discute après. Ok ?

— Allez-y.

— « Cher confrère, pardonnez cette démarche inhabituelle, mais mon service et moi-même tenions à vous signaler que votre patient venait, officiellement, de battre tous les records de notre laboratoire. Chapeau ! Cordialement ». Voilà.

— C’est quoi ces conneries ?

— Ces conneries, comme vous dites, cher monsieur, signifie que vos analyses ne sont pas mauvaises. Elles ne sont même pas catastrophiques. Elles sont létales.

— Hein ?

— Autrement dit, monsieur, l’heure est venue pour vous de payer l’addition.

— Vous vous prenez pour Dieu le père ou quoi ?

— Plutôt le diable en l’occurrence…

— Vous êtes barge ou quoi ?

— Barge ? Euh non… Mais médecin oui. Et je sais tirer des conclusions lorsque j’ai de telles analyses sus les yeux. Notez qu’il faudra les refaire. Toutefois, en général, les labos ne se trompent pas.

— Ouais bon, vous voulez me faire peur, j’ai compris.

— Ah non ! Il y a dix ans, j’aurais pu vous faire peur. Aujourd’hui, je peux vous conseiller de faire votre testament ».

Connard de toubib ! Qu’est-ce qu’il y connait cet abruti ? Mon testament ! A 55 ans ! Et puis quoi encore ? D’accord, je picole un peu trop. Mais c’est le stress du boulot ça. Et puis jamais une goutte avant le blanc de dix heures. A midi quoi ? Deux trois pastis. Un coup de rouge. C’est normal ça du rouge à midi, tout le monde en boit. C’est vrai que je pourrais freiner sur la bière l’après-midi. Mais le soir, il faut bien que je me détende. Et, que je sache, le whisky de qualité n’a jamais fait de mal à personne. Je suis sûr que c’est une erreur, mes gamma GT ne peuvent pas être si hauts. Et le cholestérol, ben merde alors ! Je mange ce qui est bon, c’est tout. C’est pas ma faute à moi si tout ce qui est bon est mauvais. Jamais je ne pourrais me passer de viande, de sauces, de charcuterie. Mon IMC ? D’où il sort ça ce crétin ? Je suis pas Obélix non plus merde ! Et je serais diabétique ! Voilà autre chose ! A cause des sodas et des barres chocolatées, soit disant. Il n’y a pas de diabète dans la famille, ils se sont gourés ces cons du labo. Qu’est-ce qu’il a dit pour les clopes déjà ? Ah oui, que j’aurais fumé de quoi regoudronner cinq kilomètres d’autoroute ! Il devrait écrire un one-man-show au lieu de faire chier les gens honnêtes. Quelle idée aussi de faire des analyses. Je me sentais très bien avant. Plus jamais.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

Publicité

4 commentaires sur “Analyses

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s