Dans l’ombre du paradis – Viveca Sten

Dans l’ombre du paradis – Viveca Sten – Le livre de poche (Albin Michel)

Nouvelle expérience. J’ai lu la chambre d’un lieutenant-colonel de l’armée de terre.

Tout est carré dans la carrée. Rien ne dépasse. Le lit est fait au cordeau. Sur les cintres, les chemises empesées sont à égale distance l’une de l’autre. Pas un grain de poussière ne traine sur le sol immaculé. Rien n’agresse le regard.

« Dans l’ombre du paradis » est un polar extrêmement bien rangé. Pas un faux-pli, pas une miette, pas une araignée (on dirait mon chez-moi si j’avais un chez-moi).

Tout, absolument tout est attendu dans ce roman. Et d’un côté c’est rassurant. La villa magnifique, les malversations financières, un Russe, un flic désabusé, des gamins insupportables, une île, un décès collatéral, une nounou crispante, des indices presque aussi gros que la villa, un voisin irascible, etc…

Ce n’est pas désagréable. Les pages tournent toutes (ou toute, grrr, je ne sais jamais) seules, même si vous vous absentez quelque temps. Vous pouvez faire une petite sieste en lisant, vous ne perdrez pas le fil.

A vous de voir.

Non, mais culturellement.

Jourd’hu

Publicité

2 commentaires sur “Dans l’ombre du paradis – Viveca Sten

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s