Maximes proverbiales

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Voici quelques semaines, je vous avais fait part de mes doutes quant à l’exactitude et la pertinence des proverbes, maximes et autres morales qui collent à la langue française comme le sparadrap au nez du capitane Haddock. Après de longues réflexions exténuantes, j’ai dégoté de nouveaux exemples de non-sens populaire.

  • Le monde (l’avenir) appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Alors, non. Hier, je me suis levé à cinq heures vingt-sept car j’avais abusé de frizzante citronnée après vingt-et-une heures, bien que je sache pertinemment qu’au-delà de cette heure fatidique, ma vessie risque de m’éjecter des bras de mon oreiller, pour autant, je ne suis toujours pas le maître du monde (ou de mon avenir qui appartient plus à mon diabète qu’à moi-même).

  • Rira bien qui rira le dernier.

Faux. Celui qui rit en dernier a surtout l’air con. En effet, rire en dernier signifie que l’on a mis un certain temps à comprendre la blague. D’ailleurs, souvent, le rire du dernier rieur finit en une sorte d’étranglement car le responsable se rend compte du ridicule de sa situation.

  • On a toujours besoin d’un plus petit que soi.

Extrêmement discutable. La plupart du temps, c’est d’un plus grand que soi dont on aurait l’usage. Par exemple au supermarché. Vous voulez acheter des nouilles premier prix. Elles sont tout en bas, mais si votre dos fonctionne correctement, vous êtes en capacité de vous baisser. En revanche, si vous désirez faire l’acquisition de ce jerrycan poussiéreux, limite oublié car le prix est affiché en francs, tout en haut du rayon, votre mètre soixante-douze ne suffira pas.

  • Les chiens ne font pas des chats.

En effet. Toutefois, ne sous-estimons pas la folie scientifique. Dolly appartient déjà à la préhistoire, et les pipettes frémissent dans tous les laboratoires de la planète. Docteur Maboul et ses copains se délectent trop de manipulations hasardeuses pour que le citoyen lambda puisse dormir tranquille. Monsieur Pangolin veille.

  • Déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Dangereux. Paul risque d’être victime de quolibets à la machine à café de la Sogédip. En effet, Pierre est un peu original. L’autre jour, il s’est offert un magnifique costard en velours violet qu’il compte associer à sa cravate en popeline vert pomme et ses boots en strass et talons compensés. De plus, « déshabiller Pierre », certes, mais où ça ?

  • Ce n’et pas à un vieux singe qu’on apprend à faire la grimace.

Bien sûr que non. On n’apprend rien à un animal. On le laisse tranquille sur son arbre à bouffer ses bananes et les puces de sa cousine. Par ailleurs, si vous êtes directeur de cirque, je vous conseille de choisir un chimpanzé très jeune pour lui apprendre à faire des grimaces afin d’amortir votre investissement.

  • On n’est jamais mieux servi que par soi-même.

Sujet à caution. Personnellement, je n’ai pas fait d’études d’hôtellerie. De plus, j’ai deux mains gauches, et je suis droitier. L’état de ma nappe ne plaide pas non plus en ma faveur. Pourtant, je reconnais que je n’apprécie guère le service en restaurants. C’est, peut-être, un peu stupide, mais je suis toujours un peu gêné qu’un être humain m’apporte mon canard au sang ou ma part de forêt noire.

  • Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

Je l’ai toujours dit.

  • L’oisiveté est la mère de tous les vices.

Donc l’oisiveté a beaucoup enfanté. Et je suis un grand oisif.

  • Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait.

Rien à dire. Je souscris complètement. Si seulement j’avais su. Si seulement je pouvais.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

4 commentaires sur “Maximes proverbiales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s