Secret des urnes

« — Papa ?

— Je travaille Ignace !

— Ben non tu fais des perdites.

— Des réussites fils de débile !

— Mais toi tu perds tout le temps, comment ça peut s’appeler des réussites ?

— Tu m’énerves ! Qu’est-ce que tu veux ?

— Pour qui tu vas voter aux présidentielles ?

— Quoi ? Tu t’intéresses à la politique toi maintenant ?

— Non, pas vraiment, mais je m’inquiète de l’avenir du pays autant d’un point de vue économique que écologique. Les indicateurs sont dans le rouge et l’inflation guette. La crise sanitaire laissera des traces dans l’industrie hexagonale. Déjà de nombreuses sociétés licencient ou sont contraintes de procédés à des ajustements en déclarant le chômage technique pour un nombre de plus en plus important de salariés. Quant à l’environnement, dans ces conditions, il passe un peu au second plan, et les générations futures, donc moi et mes enfants, souffriront de l’inaction de leurs aînés.

— …

— …

— Tu as des enfants toi ! Merde, je t’ai donné des capotes non ?

— C’est une image papa, j’ai cinq ans.

— Ah bon, très bien. Avec les capotes tu peux faire des bombes à eau.

— D’accord. Alors, tu vas voter pour qui pour sauver la France ?

— Tu sais que le vote est secret. Mais bon, tu es mon fils et j’ai confiance en toi. Je vais voter pour François Asselineau.

— C’est qui ?

— Tu ne connais vraiment rien toi ! C’est le seul candidat qui peut aider le pays et même la planète.

— Ah bon, pourquoi ?

— Parce qu’il a des contacts avec les extra-terrestres ! Ca te la coupe hein ?

— Tu es sérieux papa ?

— Evidemment ! Qu’est-ce que tu crois ? On est tellement dans la merde que seule une intervention des petits hommes verts peut nous sauver.

— C’est bizarre…

— Quoi ?

— Pour une fois, je suis presque d’accord avec toi.

— Ah ! Tu progresses gamin ! Je ferai quelque chose de toi si les petits cochons ne te mangent pas avant. Tiens, en parlant de cochons, tu as nourri les poules et nettoyer le poulailler ?

— Mais papa il est minuit et c’est la tempête !

— Et tu crois que les poules ont une montre et un parapluie ? Allez grouille-toi ! Et n’oublie pas de balayer le garage avant d’aller te coucher.

— Oui papa.

— Et puisque t’es debout, apporte-moi une bière ».

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

3 commentaires sur “Secret des urnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s