Le chauve gagne (mais pas ce coup-ci)

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Hollywood, l’industrie du rêve.

Hollywood, la définition du glamour.

Hollywood où tout est faux pour faire plus vrai.

Hollywood et ses drames.

Sans être une midinette, j’avoue que les petites histoires du plus grand plateau de cinéma du monde, me fascinent.

Je ne googlelise rien, donc je me fie à ma mémoire, et ce n’est pas gagné.

Les destins brisés sont légion. Bien sûr celui de Marilyn Monroe vient très vite à l’esprit, mais il en est bien d’autres. Nathalie Wood, River Phoenix, Heath Ledger, Brandon Lee, Paul Walker, Philip Seymour Hoffman, Jean Harlow, James Dean.

Cette semaine, Alec Baldwin a tué une cheffe opérateur sur un tournage. Pas volontairement. C’est un accident.

De nombreuses questions se bousculent dans mon esprit.

  • Comment se fait-il qu’une arme factice, supposée chargée à blanc, puisse être létale sur un plateau de cinéma ? D’autant que ce n’est pas la première fois. Brandon Lee, le fils de Bruce Lee, est mort d’une balle en plein buffet sur le tournage de « The crow ».
  • Qui est chargé de vérifier que les armes sont bel et bien inoffensives ? Un alcoolique ? Un aveugle ? Un psychopathe ?
  • Comment se fait-il que Alec Baldwin dirigeait son arme vers la cheffe opérateur ?
  • Comment monsieur Baldwin a pu tirer deux fois, blessant ensuite le metteur en scène ? Ne s’est-il rendu compte de rien au premier coup de feu ?

Vous avouerez que c’est troublant.

Cette histoire m’a rappelé une polémique cinématographique dans les années 70. Les « snuff movies ». Ces films dans lesquels des gens auraient été réellement assassinés. Le film « étendard », si je peux me permettre cette expression, s’appelle « Cannibale holocauste ». Je l’ai vu voici une vingtaine d’années grâce (à cause ?) d’internet. Outre que c’est un très mauvais film, les scènes incriminées sont certes assez éprouvantes, mais assez loin de ce que l’on a pu voir depuis sans qu’aucune polémique naisse.

Hollywood, l’industrie du cauchemar.

Hollywood ou le fric (de Beverly Hills) d’abord.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

3 commentaires sur “Le chauve gagne (mais pas ce coup-ci)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s