Un petit larcin sans conséquences

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Comme je vous le dis souvent, je suis les conseils de mon médecin, scrupuleusement. C’est pourquoi, chaque jour, je marche une demi-douzaine de kilomètres afin de lutter contre tous les méchants trucs qui tentent de me ravir ma santé.

Or donc, cet après-midi, c’était le tour de l’ouest. Je chemine sur le GR34, d’un pas alerte, car si je redoute de rencontrer des problèmes médicaux, la marche, en elle-même, m’ennuie profondément. Si seulement, je pouvais lire en marchant… Peut-être devrais-je me pencher sur les techniques modernes dans le but d’en user. Il paraît qu’il existe des livres audio que je pourrais télécharger sur mon MP3. Oui, messieurs dames, je me targue de posséder un MP3 depuis quatre ans. Je compte, incessamment, en lire le mode d’emploi. Il suffit que je le retrouve.

Donc, je cheminais d’un pas alerte, lorsque soudain, au détour d’une ligne droite, que vis-je ? Un camping-car garé n’importe comment. Vous vous rendez compte ? Quelle aventure tout de même !

Sauf qu’il y a toujours un sauf. Le propriétaire vaquait dans le champ de choux-fleurs attenant. Un couteau à la main. Quelle horreur ! Vous dites-vous avec votre perspicacité légendaire. S’agit-il d’un abominable meurtre ? Mais qui est la victime ? Le docteur Lenoir dans la cuisine avec le chandelier (ben non, bêta, on est dans un champ) ? JFK (ben non, la CIA ne sévit pas en Finistère nord ; bonjour agent Smith, la femme les enfants, tout le monde va bien ?) ? Non, cher lecteur suspendu à mon clavier, non, la victime est un pauvre chou-fleur innocent.

Moi –  » Bonjour monsieur, il s’agit de votre champ je présume « .

Lui –  » Euh, non… « 

Moi –  » Vous êtes au courant que des gens travaillent dur pour faire pousse ces choux-fleurs ? « 

Lui –  » Euh oui… « 

Moi –  » Ce que vous venez de faire s’appelle du vol « .

Lui –  » Non, vous ne comprenez pas, je connais le monde agricole, et puis je n’en ai pris qu’un… « 

Moi –  » Voilà, un vol donc. Que je signalerai grâce à votre plaque d’immatriculation… « 

Lui –  » Vous allez prévenir les flics ! Pour un malheureux chou-fleur ? « 

Moi –  » Non, les flics s’en foutent. En revanche, il s’avère que le propriétaire du champ est mon oncle, et il chasse, là-bas, juste derrière le gros rocher… « 

Le bonhomme n’a pas demandé son reste, il est remonté dans sa maison sur roulettes et a disparu. Avec le chou-fleur.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

9 commentaires sur “Un petit larcin sans conséquences

  1. J’ai un camping car et j’adore… le chou fleur! Cette histoire m’inquiète pour l’avenir. Et si on m’avait reconnu?

    Je viens de m’abonner à ce blog sympa et désire célébrer mon arrivée par une histoire vraie d’il y a quelques années:

    Un ami rentre chez lui dans le Jura. Il fait nuit et, au détours d’un virage, il voit une fourgonnette avec un quidam chargeant des bûches de bois d’un mètre, rangées à 20 m. de la route. Il s’arrête et propose son aide au ‘voleur’. Au fur et à mesure du chargement celui de la fourgonnette commence à paniquer et dit: Bon ça suffit, j’en ai assez. Mon pote insiste pour faire bon poids, à la grande surprise dubitative de l’autre. Puis c’est la chute:
    « Le bois que nous venons de charger est le mien. J’y ai travaillé dur cette semaine. Donc ce sera 150 euros, prix d’ami! »
    Mon ami est culturiste et je connais sa force qui se remarque. Je ne crois pas nécessaire d’ajouter que l’autre a sorti son portemonnaie sans rechigner et a repris la route!

    P.S. Je ferai tout de même gaffe à mon prochain arrêt près d’un champ de légumes!

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s