Catéchèse

– « Papa ?

– Je travaille Ignace.

– Ben non, tu regardes un match de foot sur canal+ sans décodeur, je trouve ça assez étrange d’ailleurs…

– Tu sais bien que je ne trouve pas de travail, alors je n’ai pas de sous pour alimenter les multinationales qui nous mangent la laine sur le dos. Bon, tu veux quoi ?

– Tu peux m’expliquer ce qu’est la Toussaint ?

– L’atout sein ?

– Oui.

– Mais mon garçon, tu es bien trop jeune pour ces choses-là ?

– Ah bon ! Il faut être grand pour parler de religion ?

– De religion ? Quel rapport ?

– Ben, la Toussaint, c’est une fête religieuse non ?

– Ah d’accord, tu veux parler de la Toussaint ! Articule bon sang !

– Excuse-moi papa.

– Ce n’est rien fiston. Bien, alors la Toussaint… Voyons voyons… Nous sommes en 3 après monsieur Christ, le grand magicien. Un jeune homme, nommé Christian Thème cherche une solution pour gagner sa vie. Il aime beaucoup les fleurs qu’il va voler dans les jardins afin de les vendre dans les rues, aux belles dames qui se promènent sur les trottoirs…

– C’est quelle ville papa ?

– Quelle ville ? Qu’est-ce que j’en sais moi ? Mettons que c’est Saint-Etienne…

– Ce ne serait pas Jérusalem plutôt ?

– Si tu veux, je m’en fous, et cesse de m’interrompre à tout bout de champ. Où j’en étais ?

– Les dames sur les trottoirs.

– Voilà, c’est ça… Mais ne te fais pas d’idées salaces, ce sont des dames bien comme il faut qui vont au cimetière. Or, à l’époque, les gens vont visiter leurs morts les mains vides. Christian voudrait que les belles dames achètent ses fleurs pour les déposer sur les pierres tombales. Pas con hein ?

– Pourquoi papa ?

– Réfléchis un peu ! Les fleurs c’est périssable comme le chantait C. Jérôme. Donc, quand les fleurs seront fanées, Christian espère en vendre de nouvelles, puis les nouvelles faneront à leur tour et il en vendra d’autres et ainsi de suite. Tu comprends l’astuce ?

– Oui papa, et il a réussi Christian ?

– Evidemment tête de gland ! Tu te rappelles l’autre jour, lorsqu’on est allé voir la tombe de René, mon pote qui est mort écrasé par son tracteur Christine, juste à côté de celle de ta mère ?

– Euh oui…

– Y’avait quoi sur sa tombe ? Des boulons de douze ?

– Ben non, des fleurs.

– Ben voilà t’as tout compris. La Toussaint, c’est la fête des fleuristes.

– T’es sûr papa ?

– Bien entendu ! Tu ne mets pas en doute la culture de ton père j’espère ?

– Non non ! Bien sûr que non papounet !

– Bien je préfère ça. Bon comme tu as été sage ce soir, tu peux aller te coucher. Tu feras la vidange de la BX demain matin. Allez bonne nuit.

– Mais papa, on n’a pas mangé !

– Ah oui, j’ai oublié de te dire. Le lendemain de la Toussaint, c’est le jour des morts, et pour respecter les morts, on ne dîne pas ce jour-là.

– Sauf la bière et les chips, c’est ça ?

– Quoi ! Tu n’aimes pas la bière de toute façon. File au schloff avant que je m’énerve… »

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

2 commentaires sur “Catéchèse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s