BZH Files

Le sachiez-vous ?

Plogoff ne fut pas le premier site nucléaire breton. S’il ne vit jamais le jour, une autre endroit accueillit, lui, une centrale nucléaire. Sauf qu’elle ne fonctionna pas.

Brennilis, riante cité de très peu d’âmes est nichée au fin fond des Monts d’Arrée. Quoique, pas si paumé que cela. La commue se situe, à une vache près, ente Commana et Huelgoat, deux capitales connues dans tout l’univers. Mais surtout, Brennilis jouxte deux sites touristiques extrêmement prisés des retraités.

Le Mont-Saint-Michel de Braspart , à ne pas confondre avec la verrue normande, est le point culminant du Finistère nord, voire de la Bretagne (même si ces abrutis de scientifiques ne sont pas tous d’accord). Il est connu pour sa chapelle juchée au sommet, ses neiges éternelles, ses remontées mécaniques et son chouchen chaud. Le randonneur asthmatique pourvu d’un hanche en plastique et d’un déambulateur profilé, parvient, aisément, à grimper les marches, à flanc, si son pacemaker tient le coup. Le parking, spécial autobus, est un des plus beaux de l’hémisphère nord.

A quelques centaines de mètres, à vol de goéland, vous découvrez le Roc Trédudon ou Roc Trévézel, je n’ai jamais bien saisi. Il s’agit du point culminant du Finistère, voire de la Bretagne (plaignez-vous auprès des géologues), célèbre pour son antenne de télévision (et de radio ?) qui fut plastiqué par ces andouilles du FLB, dans les années 70, s’attirant les foudres de la population qui fut privée de télé pendant deux mois.

Brennilis possède un lac. D’où le choix du site, pour refroidir le réacteur (oui, pas le noyau…). Mais il n’eut pas besoin d’être refroidi puisqu’il ne chauffa jamais. Enfin, personne n’en sait rien. Les pouvoirs publics ont mis plus de vingt ans à démanteler le truc et son énorme boule blanche dont personne n’a onques pu m’expliquer l’utilité. Certains murmurent que le nucléaire n’était qu’une façade pour dissimuler quelque chose de bien moins avouable. Des extraterrestres ? Des expériences sur le dahut ? Un bar clandestin ?

Comme un grand nombre de Bretons, j’ai des informations que je ne peux pas divulguer ici car la NSA lit mes petits billets (bonjour agent Smith, la forme ? et le petit dernier, finie cette rubéole ? bonne fin de journée et n’abusez pas des doughnuts, gourmand !). Sauf bien entendu, si vous faites un don à mon compte en banque du Delaware (coordonnées fournies en privé).

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

3 commentaires sur “BZH Files

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s