Récif

Le sachiez-vous ?

La Bretagne est une terre de naufrageurs. Mais on a beaucoup exagéré, comme disait mon aïeul en défonçant l’occiput d’un marin anglais rescapé.

Aujourd’hui, les naufrageurs professionnels ont disparu. Mais ils ont été avantageusement remplacés par le dérèglement climatique. N’importe quel péchou breton vous le dira (n’importe quel paysan aussi), il y a de plus en plus de coups de tabac depuis une vingtaine d’années. Le coup de tabac est une tempête imprévisible, très courte mais très violente. Les tempêtes classiques, elles, continuent à vivre leur petite vie pépouze.

Bon, en réalité, coup de tabac ou tempête, ça ne change rien à ce qui suit.

Les plages du nord Finistère subissent régulièrement la fureur des éléments. La plupart du temps, c’est la nuit, allez savoir pourquoi, par timidité peut-être. Au matin, un étrange balai se déroule sur le littoral. Des véhicules rôdent. Des ombres se faufilent.

Il faut savoir que, dans la Manche, les courants marins de surface n’ont que deux possibilités, le nord ou le sud (c’est sans doute faux mais ça m’arrange).

Il faut aussi savoir que les porte-containers qui empruntent le rail d’Ouessant ont des consignes en cas de risques non-négligeables. Ils doivent balancer une partie de la cargaison à la baille. En fait, cela revient à moins cher aux assurances de rembourser quelques caisses en fer remplies de saloperies chinoises, plutôt qu’un navire entier avec son équipage et plein d’autres trucs plus importants.

Or, les containers sont bien moins solides que certains l’imaginent. Leur contenu s’échappe souvent, et dérive en fonction des courants. Ce qui fait que, les lendemains de mer démontée, les autochtones aiment à prendre un bol d’air sur les grèves de sable blanc, à l’aube, ou en tout cas, avant l’arrivée de la douane, des affaires maritimes et de la gendarmerie. Parfois, ils rentrent à la maison avec des ananas (1999) ou du tabac (2004)(les habitants du coin ont fumé gratos pendant quelques mois). L’hiver dernier, ce fut de belles planches de quatre mètres de long sur trois centimètres d’épaisseur, de fort bonne qualité. Il arrive, encore aujourd’hui, qu’un promeneur découvre sur la plage un téléphone orange à l’effigie de Mickey issu d’un très ancien délestage et d’un container facétieux qui déverse sa marchandise au compte-gouttes. Les courants marins étant fort capricieux et assez anglophiles, ce sont les roastbeefs qui accueillirent la cargaison du siècle. Des Harley-Davidson en parfait état car sanglées comme des saucissons dans des caisses individuelles (véridique).

M’en fous, j’ai pas le permis moto.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

5 commentaires sur “Récif

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s