La guerre, c’est moche

Je ne sais pas vous, cher lectorat attentif, mais moi, parfois, je me demande.

Par un pur hasard (?), hier soir, j’ai regardé un film de guerre sur Canal+, « L’Enfer sous terre ». Pourtant depuis quelques années déjà, je ne supporte plus les films de guerre. Depuis que j’ai vu « Il faut sauver le soldat Ryan », je crois. Il s’agissait de l’histoire de ces mineurs anglais que l’armée embaucha, en 1917, pour creuser sous les lignes allemandes afin d’y déposer une forte concentration d’explosifs. Il parait que l’explosion qui eut lieu dans la Somme s’entendit jusque dans la chambre de Churchill à Londres. Sacrée acoustique !

Histoire émouvante, un peu bâclée, mais un bon moment tout de même.

Il faut vous dire que je suis pour la guerre. Enfin, pour une guerre adaptée. Je pense que les conflits, les désaccords, les chamailleries entre nations doivent se régler sur le champ de batailles. A deux.

Prenons un exemple. La dispute à propos de la pêche entre la France et le Royaume-Uni. On choisit un terrain neutre, la Suisse donc, mettons une prairie. On y amène Macron et Johnson. L’offensé a le choix des armes (mais perso j’ai une préférence pour le lancé de scorpions venimeux). Un seul vainqueur par décès définitif ou abandon honteux. Et hop, le problème est réglé. En cas d’âge avancé, les protagonistes peuvent se choisir un substitut mais uniquement dans leur gouvernement (vous allez voir les maousses et les tarés qui vont devenir ministres… quoique pour les tarés, je me demande si ça n’a pas déjà commencé…).

Je préconise, également, que l’on cesse de commémorer la fin des deux guerres mondiales. Que le 11 novembre et le 8 mai ne soient plus fériés contrairement au 1er août et au 1er septembre, dates de début des conflits (les profs vont gueuler). Ces jours-là, on oblige les gens à regarder des images de guerre jusqu’à l’écœurement. Ou alors « La septième vadrouille », en boucle.

Non, mais sérieusement.

Gifnem29

13 commentaires sur “La guerre, c’est moche

  1. Je pense comme toi, que les « guerres » devraient se livrer à 2, mais de manière plus stratégique que le lancé de scorpion, j’aurais bien vu une partie d’échecs, c’est plus vexant de la perdre pour un imbu qui se croit au-dessus de la mêlé. Voilà ce que je nommerais une guerre propre ! Mais il ne faudrait pas non plus que les enjeux soient disproportionnés, hein ! On pourrait les mettre en votation dans chaque équipe et une fois tout le monde d’accord (ce qui prendrait un certain temps avant le grand show, celui nécessaire à la vente des billets pour y assister) alors on enverrait les 2 chefs de gouvernement sur le ring ! La recette du spectacle serait reversée à l’équipe du perdant, comme « dommage de guerre ». Finaud, non ?

    Aimé par 3 personnes

      1. Ah pas du tout ! Ça serait au gagnant (car il en faut bien un pour qu’il y ait un perdant) de choisir par où serait pendu son adversaire jusque ce que mort s’ensuive. Car il faut aussi un mort (plutôt que des centaines de milliers) pour servir d’exemple au prochain imbu ! Ah mais !

        Aimé par 1 personne

  2. Le problème avec le jet de scorpion, c’est que le plus corrompu des 2 protagonistes, donc celui qui aurait le bras plus long, serait avantagé. Or ils devraient être à égalité au départ, pour cet ultime duel. (et puis il n’y a pas de scorpions dignes de ce nom ds le canton de Vaud, alors on ne dit rien, ou bien ?)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s