Ce que savait le chat – Martha Grimes

Ce que savait le chat – Martha Grimes – Pocket (Presses de la cité)

Voici un roman policier ultra simple. Un peu trop même.

Toutefois, madame Grimes, consciente de ses limites malgré une production livresque importante, fait tout pour compliquer son intrigue. Et c’est là que le bât blesse.

« Ce que savait le chat » est fortement inspiré de « L’inconnu du Nord-Express » de Patricia Highsmith (échange de meurtres). Mais, comme elle est maligne, madame Grimes réussit à glisser dans son texte, l’aveu de l’inspiration en le plaçant dans la bouche d’un de ses protagonistes. Ni vu ni connu je t’embrouille. Soyons honnête, ça tient la route. On ne peut pas parler de plagiat ou alors tous les romans parlant de meurtres plagieraient Agatha Christie.

En revanche, son histoire de chat est totalement abracadabrante et n’apporte rien à l’intrigue (ceci dit, j’ai un doute, peut-être n’ai-je rien compris).

Du polar à lire en buvant une tisane sans redouter que des méchants garçons fassent irruption dans votre salon pour vous faire subir les derniers outrages. Un peu guimauve.

Non, mais culturellement.

Jourd’hu

10 commentaires sur “Ce que savait le chat – Martha Grimes

      1. Kikismoke ici, hum ? 🤨 c’est de la faute à qui si tu t’entoures au fond à droite d’une queue de chat sans le chat, et au fond à gauche d’un ours inconnu au bataillon qui fait la sieste derrière toi ? Et c’est pour faire diversion sur mon inculture en polars que je te taquine sur ce que je sais le mieux : chercher la p’tite bête ! 😁

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s