Les amants du Tage – Joseph Kessel

Les amants du Tage – Joseph Kessel – Le Livre de poche (Plon)

Disons-le tout net, ce roman de monsieur Kessel n’est pas représentatif de son œuvre. Il s’agit d’un livre mineur, sans grand intérêt, sinon sa longueur, sur lequel il ne faut pas se baser pour apprécier l’immense talent de l’auteur de « Les cavaliers ».

En revanche, pour un puriste comme moi, cette lecture est une véritable cure de belle langue.

Le bouquin date de 1972. Une éternité. Je défie quiconque de trouver la moindre faute ou erreur dans ces quelques pages. Mieux, il est le reflet d’une langue oubliée, massacrée par des grammairiens stupides et des imprimeurs cupides. N’en déplaise à monsieur P., chez Kessel, les « à » majuscule ne prennent pas d’accent. Encore mieux, « on » est utilisé à sa valeur réelle, c’est à dire au singulier (« On est allé au restaurant », sans « s » à « allé », merci).

Si vous avez besoin d’un lavage efficace de vos neurones polluées par l’inanité d’une langue déconstruite par une industrie sur le déclin, foncez. Mais si vous voulez découvrir Kessel, « Le lion » est un classique formidable, et « L’armée des ombres » un livre essentiel.

Non, mais culturellement.

Jourd’hu

Publicité

11 commentaires sur “Les amants du Tage – Joseph Kessel

  1. C’est drôle, moi j’ai appris qu’il n’y avait pas d’accent sur une lettre majuscule…Même s’il s’avère qu’il y en a un,je n’en mettrai pas, c’est visuellement moche. D’accord avec vous,  » Les amants du Tage » est une oeuvre vraiment mineure, il ne m’en reste aucun souvenir mais je me souviens qu`’après sa lecture, j’en voulais à Kessel d’en être l’auteur.

    Aimé par 1 personne

      1. Ah, j’aime bien la maison de correction. Et je vous pardonne d’avoir effacé mon commentaire, même si vous prétendez que c’est par erreur.
        Ne pas mettre d’accent sur une capitale (je rappelle que la capitale et la majuscule sont deux choses différentes) peut changer complètement le sens d’un mot.

        Aimé par 1 personne

  2. Je crois que nous ne serons jamais d’accord. Je vous propose de nous retrouver sur le pré pour trancher ce « à » majuscule. Je suis l’offensé, par conséquent, j’ai le choix des armes. J’opte pour le saucisson.
    Bon anniversaire, ça vous y fait combien ?

    J’aime

  3. Pourquoi donc est-il indiqué qu’il y a sept commentaires sur cette page et que je n’en vois que quatre, le mien ayant d’ailleurs disparu? Faites-vous de la répression? Cherchez-vous à me bâillonner?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s